Thèse de Thierno MILLIMONO

Evaluation de l’état nutritionnel des personnes âgées en Guinée et des facteurs associés

Le vieillissement est un processus biologique complexe dans lequel il existe une capacité réduite pour l’auto-maintenance, c’est-à-dire, une capacité réduite à réparer les cellules (Vishwanath, 2003). Il s’agit d’un phénomène normal, progressif et irréversible tout au long de la vie adulte et qui est associé à une prévalence accrue de maladies chroniques et/ou dégénératives (Maladies cardiovasculaires, hypertension, diabète, cancer, obésité, ostéoporose, malnutrition/dénutrition, sarcopénie) (Raynaud-Simon, 2016 ; Allepaerts, De Flines, & Paquot, 2014 ; Drouard, 2014 ; Ferry, 2013 ; Villareal T & Shah, 2009 ; Janssen, 2009 ; Kergoat & Presse, 2007 ; Ferry & et al, 2002 ; Ouellette, 1999 ).

Cependant, il existe une variabilité générale d’une personne à l’autre et même chez des individus dans lesquels différents organes peuvent vieillir à des taux différents (Vishwanath, 2003). Divers facteurs peuvent affecter le processus de vieillissement, des facteurs génétiques, physiques et / ou biologiques dans l’environnement tels que l’exposition à la lumière du soleil, le tabagisme, les rayonnements, les organismes infectieux, la nutrition et l’activité physique (Vishwanath, 2003). La nutrition peut être considérée comme l’un des facteurs les plus importants (Cynober, et al., 2000). Elle peut influencer le vieillissement en affectant le cours des maladies dégénératives liées à l’âge (Samarakoon, Chandola, & Ravishankar, 2011 ; Kraus & Pruitt , 2009 ; Holley & Riche , 2009 ; Vishwanath, 2003) et le cancer (Kvale, Seel Ritchie, & Balduci, 2009 ; Vishwanath, 2003). Une alimentation adéquate peut aussi aider à prévenir l’apparition des maladies chroniques et à améliorer l’espérance de vie globale (Matters, 2016 ; Allepaerts, De Flines & Paquot, 2014 ; Kergoat & Presse, 2007 ; Bengmark, 2006 ; Vishwanath, 2003 ; Ferry & et al, 2002 ; Mattson, Chan & Wenzhen Duan, 2002 ; Ouellette, 1999).

Les résultats d’une étude nationale en Guinée montrent que 6% des hommes et 5% des femmes de plus de 65 ans étaient dénutris en Guinée. La dénutrition était la 4ème et 5ème cause de maladie pour les hommes et les femmes de plus de 65 ans avec un taux de morbidité de 36/1000 personnes et 28/1000 personnes, respectivement (Mamady et al, 2011).

L’hypothèse principale est que les personnes âgées en Guinée présentent un statut nutritionnel altéré associés à des facteurs associés.

L’objectif fondamental est d’évaluer le statut nutritionnel des personnes âgées de plus de 60 ans en Guinée, lié aux facteurs socio environnementaux, modifications fonctionnelles, facteurs neuropsychologiques et médicaux.

Il s’agit d’une étude transversale observationnelle nationale en population générale de personnes âgées de plus de 60 ans, conduite auprès des ménages en Guinée.

Il est attendu à la fin de cette Thèse, les productions des articles, la soumission des travaux aux conférences scientifiques et la soutenance de thèse, qui contribueront à la mise en place d’une politique nationale de prise en charge des personnes âgées en Guinée.

——————————————————————————————————————————————–
Mots clés : Vieillissement, Nutrition, Guinée, Evaluation, Personne-âgée.

[Octobre 2019 – Octobre 2022]

——————————————————————-

Thierno Mamadou MILLIMONO

Doctorant

——————————————————————-

Sous la direction de :

Pierre JESUS

Directeur de thèse
PUPH – Université de Limoges

Alioune CAMARA

Co-direction
PUPH-Université de Conakry Guinée

——————————————————————-

Articles Colloques Posters

——————————————————————-

En co-tutelle avec

--
© UMR Inserm 1094 NET - 2 rue du Dr Marcland, 87025 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 43 58 20 - Fax : 05 55 43 58 21