Thèse de Clément POLIN

Evaluation de l’état nutritionnel des personnes âgées en Guinée et des facteurs associés

Dans l’amnésie antérograde (AA) et notamment dans la maladie d’Alzheimer (MA), le phénomène de comportements répétitifs (CR) est un des symptômes psycho-comportementaux les plus fréquemment reportés (Coen et al., 2001). Le concept de comportement répétitif réfère à un large panel de réponses souvent disparates, caractérisées par une répétition, une rigidité ou inflexibilité et un caractère inapproprié et non-fonctionnel (Cipriani et al., 2013). Cette catégorie de symptômes comporte les mouvements moteurs stéréotypés (grattage, tapotage, arrachage) mais aussi les verbalisations (comptage ou vocalisations sonores) et des répétitions de comportements plus complexes (persévérations, actions répétées, discours répétitif, questions répétées aux interlocuteurs). Les patterns de troubles du comportement répétitif dans la MA se caractériserait par des stéréotypies simples et des répétitions de comportements stimulus-dépendants tels que les actions répétées, le discours répétitif et les questions répétées aux interlocuteurs (Nyatsanza et al., 2003). Ce phénomène de répétition et son lien avec l’atteinte mnésique restent mal connus, tout comme le fait que certains patients atteints de maladie d’Alzheimer présentent cette symptomatologie et pas d’autres.

Les objectifs de cette thèse sont de préciser le type de CR que l’on observe dans l’AA et notamment dans la MA, d’identifier les facteurs cognitifs responsables des CR dans ces pathologies, montrer que le phénomène de répétition du comportement peut être provoqué en situation expérimentale et de discuter des implications théoriques du CR pour l’étude du comportement humain normal. Pour répondre à ces objectifs de thèse, nous avons prévu de réaliser 3 études.

La première étude intitulée Acquisition de Nouvelles Informations Sémantiques dans l’Amnésie Antérograde Consécutive à des Lésions des Piliers du Fornix est une étude de cas d’un patient présentant une amnésie antérograde sévère des suites de lésions fortuites des piliers antérieurs du fornix pendant une opération neurochirurgicale. L’intérêt de cette étude de cas réside dans le fait que ce patient présente des comportements répétitifs très riches en raison de la pureté de ses troubles cognitifs. Ce patient participera aux 2 autres études en tant que patient référence.

La deuxième étude intitulée Etude des comportements répétitifs dans l’Amnésie Antérograde a pour objectif d’identifier le type de CR observé dans l’AA et notamment la MA, mettre en évidence des facteurs cognitifs à l’origine des CR, en comparant les performances cognitives d’un groupe de patients amnésiques présentant des CR versus un groupe de patients amnésiques n’en présentant pas. Le screening des patients en fonction de la présence ou l’absence de CR sera réalisé au moyen d’un questionnaire spécifique : le Stereotypy Rating Inventory (SRI ; Shigenobu et al., 2002). Un bilan cognitif standard (évaluant les fonctions mnésiques, exécutives et instrumentales) sera réalisé auprès de chaque participant. Des analyses de régression seront menées pour identifier les prédicteurs cognitifs de la présence/absence de CR.

La dernière étude intitulée Etude des comportements répétitifs par sollicitation expérimentale aura pour objectif de montrer que les CR peuvent être provoqués expérimentalement. Pour ce faire, 3 groupes de patients seront constitués : le groupe CR+ constitué de patients amnésiques présentant une symptomatologie CR, le groupe CR- constitué de patients amnésiques ne présentant pas de symptomatologie CR et un groupe contrôle comportant des participants sains appariés en âge, sexe et niveau socioculturel. L’ensemble des participants sera soumis à un paradigme expérimental consistant en la réalisation d’un test présenté à 3 reprises avec un jour d’intervalle (t1, t2, t3). Dans ce test, les participants devront compléter librement diverses séries d’amorces de phrases (ex : « en soi, ce n’est pas difficile de… » ; « j’espère vraiment que l’on verra… »), par les mots de leur choix du moment que la phrase qui est constituée ait un sens. Une moins grande variabilité dans les réponses libres est attendue entre les sessions t1, t2, t3 pour le groupe CR+ tandis qu’une plus grande variabilité dans les réponses libres est attendue pour les groupes CR- et groupe contrôle.

Nous pensons que cette thèse pourrait contribuer à mieux comprendre les mécanismes sous-tendant le phénomène de répétition dans la MA par la mise en évidence du type d’atteinte cognitive nécessaire pour observer ce phénomène. Dans la maladie d’Alzheimer, la fréquence des CR est corrélée positivement avec le fardeau de l’aidant. Les données recueillies par ces études pourront servir de base pour des prises en charge à type de remédiation cognitive dans le but d’atténuer ce phénomène et ainsi améliorer la qualité de vie du patient et de l’aidant. De plus, cette étude a des implications dans la compréhension du fonctionnement des comportements humains et pourrait servir de base à l’actualisation de modèles théoriques cognitivo-comportementaux sur le comportement volontaire humain.

——————————————————————————————————————————————–
Mots clés : Amnésie antérograde, Maladie d’Alzheimer, Comportements répétitifs

[Janvier 2020 – Janvier 2023]

——————————————————————-

Clément POLIN

Doctorant
clement.polin@unilim.fr

——————————————————————-

Sous la direction de :

Jean-Pierre CLEMENT

Directeur de thèse
PUPH – Université de Limoges

Benjamin CALVET

Co-direction
MD, PHD

——————————————————————-

Articles Colloques Posters

——————————————————————-

--
© UMR Inserm 1094 NET - 2 rue du Dr Marcland, 87025 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 43 58 20 - Fax : 05 55 43 58 21