Thèse de Caroline ADOU

Epidémiologie mondiale de l’artériopathie des membres inférieurs au 21e siècle : méta-analyse à partir des données individuelles

Contexte scientifique : Parmi les maladies cardiovasculaires, l’artériopathie des membres inférieurs (AMI) est la 3e expression clinique la plus fréquente, liée à l’athérosclérose atteignant la bifurcation aortique et les artères des membres inférieurs, source d’important handicap important (difficultés à la marche, apparition d’ulcères, voire nécessité d’amputation). Elle est associée à un haut risque de mortalité cardiovasculaire, et responsable de coûts directs et indirects considérables. A partir de modélisations, on estime à plus de 230 millions le nombre de sujets atteints à travers le monde, avec une plus forte prédominance dans les pays à revenus faibles/intermédiaires. Cependant les connaissances épidémiologiques concernant cette maladie sont beaucoup plus éparses que celles d’autres maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux…). De même, compte tenu des évolutions des facteurs de risque associés (baisse de tabagisme et amélioration de la prise en charge des dyslipidémies dans les pays occidentaux, mais explosion du diabète et de l’obésité dans le monde), le profil des patients et l’épidémiologie de cette maladie ont évolué depuis les premières données publiées dans les années 80-90. Enfin, les données épidémiologiques concernant cette maladie chez la femme, ainsi que selon les différents groupes ethniques ou selon certaines zones géographiques, principalement tropicales, nécessitent d’être mieux connues.

Une revue systématique de la littérature réalisée par notre équipe a identifié 39 études épidémiologiques réalisées entre 2000 et 2020, avec un total de plus de 130,000 participants. L’accès aux données de ces cohortes permettrait d’obtenir des résultats précis sur l’épidémiologie de cette maladie à l’échelle globale et dans chaque continent, ainsi que dans différentes sous populations selon l’âge et le sexe. De même, l’association des différents facteurs de risque et leurs particularités à travers les différentes régions au monde pourraient ainsi être analysées.

Objectif : L’objectif scientifique de ce projet de thèse doctorale est de mettre à jour, collecter et regrouper l’ensemble des données épidémiologiques existantes à travers les études réalisées ces 21 dernières années dans le monde, afin de déterminer l’incidence et la prévalence ainsi que les facteurs de risques de l’AMI à l’échelle globale et des différentes régions du monde, avec un focus spécifique chez la femme. Compte tenu de la spécificité de notre équipe de recherche, une attention particulière sera portée aux zones tropicales.



Mots clés : Epidemiologie, Artériopathie des membres inférieurs

[Septembre 2021 – Décembre 2024]


Caroline ADOU

Doctorante
caroline.adou@unilim.fr


Sous la direction de

Julien MAGNE

Co-directeur de la thèse
IGR PHD


Articles Colloques Posters


--
© UMR Inserm 1094 NET - 2 rue du Dr Marcland, 87025 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 43 58 20 - Fax : 05 55 43 58 21