logo du site Visible

Presentation

Last update 05 May 2023

La revue électronique Visible prend le relais de la revue Visible qui, sur support papier, a accompagné la publication des travaux de l’ANR IDIVIS (Images et dispositifs de visualisation scientifique, 2008-2011) mise en place entre le Centre de recherches sémiotiques (CeReS) de l’université de Limoges et plusieurs laboratoires de sémiotique visuelle européens, avec dix numéros parus de 2005 à 2014. Outre la republication en version intégrale de ces articles dédiés aux images scientifiques, la revue électronique Visible élargira l’exploration aux contours de son vaste champ disciplinaire pour mettre le visuel en débat.

Ces numéros publiés initialement en version papier sont désormais intégralement disponibles en version numérique. La revue électronique Visible élargit en outre l'exploration au-delà du périmètre de la revue papier pour mettre le visuel en débat

Visible est une revue de sémiotique visuelle.

Elle prend acte de la multiplication et de la diffusion des images, une omniprésence exposant au risque de leur banalisation, et s’efforce de mettre celles-ci en question. Pour cette étude, Visible ne privilégie aucune théorie ni école, mais propose un triple élargissement méthodologique, à la fois sensible, statutaire et épistémologique.

Les objets d’étude de la sémiotique visuelle s’offrent de façon privilégiée au sens de la vue, mais sollicitent d’autres modalités sensibles, en particulier le toucher. Son champ d’expertise est donc bien plus large que celui de la sémiotique des images avec lequel elle est souvent confondue, etinclut toutes sortes d’artefacts dont le statut peut être artistique, scientifique, journalistique, publicitaire, etc. Outre les images, la sémiotique visuelle étudie la peinture, la sculpture, l’installation, la performance aussi bien que l’architecture ou le design. Cette extrême variété impose de dépasser les ancrages académiques en sciences de l’information et de la communication ou en sciences du langage, et d’engager un dialogue interdisciplinaire avec les visual studies, l’anthropologie visuelle, les sciences de la nature, notamment, sans négliger ses interlocuteurs privilégiés que sont l’histoire de l’art, l’esthétique et les arts plastiques.

La diversité des objets d’étude de la sémiotique visuelle, qui rend sa définition même problématique, constitue l’enjeu de la revue Visible. Il s’agit de vaincre la banalisation et la confusion dans un effort de différentiation, de saisir leurs multiples facettes, de préciser leurs statuts et de les attacher à un cadre épistémologique solide. Si l’échange interdisciplinaire est envisagé comme une possibilité d’améliorer la connaissance de ces objets d’étude, de contribuer à leur singularisation, il doit également permettre à la sémiotique visuelle de préciser ses objectifs disciplinaires autour de la question de la signification, lui offrant ainsi une opportunité de rénovation épistémologique.

La revue électronique Visible prend le relais de la revue Visible qui, sur support papier, a accompagné la publication des travaux de l’ANR IDIVIS (Images et dispositifs de visualisation scientifique, 2008-2011) mise en place entre le Centre de recherches sémiotiques (CeReS) de l’université de Limoges et plusieurs laboratoires de sémiotique visuelle européens, avec dix numéros parus de 2005 à 2014. Outre la republication en version intégrale de ces articles dédiés aux images scientifiques, la revue électronique Visible élargira l’exploration aux contours de son vaste champ disciplinaire pour mettre le visuel en débat.