Hyperloop, une opportunité pour l’Université de Limoges


Un projet qui intéresse les sciences des matériaux et la sécurité informatique

Hyperloop, une opportunité pour l’Université de Limoges

Hyperloop, un train à propulsion magnétique qui s’affranchirait des frottements de l’air en se déplaçant dans un cylindre sous vide et surpasserait les 1 000, voire 1 200 km/h !

L’entreprise canadienne Transpod s’intéresse de prés au projet puisqu’elle vient de déposer un permis de construire pour une piste d’essais de 3 kilomètres et un centre de recherche à Droux en Haute-Vienne.

Une initiative qui fait du bruit, même au-delà de nos frontières et qui commence à interroger et regrouper les chercheurs de l’Université de Limoges.

Un « challenge » pour Alain Denoirjean – Directeur de Recherche CNRS à l’Ircer (Institut des Céramiques – UMR CNRS 7315), chercheur en sciences des matériaux et Olivier Blazy – Maître de Conférences à XLIM (UMR CNRS 7252), spécialiste en sécurité informatique de « nouvelles perspectives de recherche » qui ont été filmés dans leurs laboratoires.

Dans son Magazine du Dimanche, FR3 Nouvelle-Aquitaine fait un point sur le projet, avec notamment, Alain Célérier – Président de l’Université de Limoges.

> Revoir Dimanche en Politique sur le projet Hyperloop, Émission enregistrée à Limoges vendredi 14 septembre  – France 3 Limousin – A. Demars / C. Blais (minutes 9 à 12 pour l’Université de Limoges)

 


  • Contacts :
    pour l’IRCER
    pour XLIM