Les défis de l’électrification des avions

Les défis de l’électrification des avions


XLIM a mis en place un logiciel capable de modéliser toute la topologie de câblage et la complexité de la structure d’un avion
A lire dans CNRS Le Journal le dossier consacré à l’avion du futur et en particulier l’article « Les défis de l’électrification des avions » citant les travaux d’XLIM – UMR CNRS 7252 sur un logiciel capable de modéliser toute la topologie de câblage et la complexité de la structure d’un avion.
L’avion se fait de plus en plus électrique. Maître mot de cette évolution : l’optimisation, du simple composant à l’avion tout entier, en passant par l’ensemble des systèmes et des réseaux.

Le problème de la foudre traité par XLIM

« Tout électrique » oblige, il faut s’assurer qu’un aéronef est immunisé contre la foudre. Autrement dit, qu’en cas de foudroiement – ce qui survient environ toutes les 3 000 heures –, le courant parasite induit sur la structure et qui se couple au réseau revient bien à la masse sans dommage pour les équipements.

Pour ce faire, les avionneurs soumettent leurs avions à une batterie de tests grandeur nature. De leur côté, Alain Reineix et Christophe Guiffaut – Chercheurs à l’Institut de Recherche XLIM, ont mis en place, en partenariat avec Dassault Aviation, un logiciel capable de modéliser toute la topologie de câblage et la complexité de la structure d’un avion. Résultat : une cartographie de champ électromagnétique dans tout l’avion et les courants parasites induits sur les câblages, à partir de quoi évaluer les contraintes pour les équipements sensibles. « Nous sommes les seuls à réaliser ce type de modélisation complète », précise Alain Reineix. De quoi préparer au mieux l’avènement de la fée électrique dans l’aéronautique.


> Contacts :