HautHB BanHaut

Emplois

1975-1977 : Chargé d’enseignement Ecole nationale de l’Industrie minérale Rabat, Maroc. 1977-1978 : Ingénieur-stagiaire au BRGM, Orléans.

1978-1989 : Chargé d’études géologiques au Centre d’initiatives pour l’environnement de Haute Auvergne, Aurillac : activité de type bureau d’études et formation permanente pour professionnels de la géologie.

1989-1998 : Maître de Conférences à l’Université de Limoges.

Depuis 1998 : Professeur à l’Université de Limoges.

2010 : Professeur de classe exceptionnelle.

2014 : Professeur émérite

Principales fonctions occupées

Responsable laboratoire géologie de l’université de Limoges 1996 – 2008.

Responsable département Sciences de la vie et de la Terre 1992 – 1996 et 2000 – 2005.

Directeur – adjoint Ecole doctorale 523 « Sciences pour l’Environnement Gay – Lussac » du PRES Limousin – Poitou – Charentes depuis 2009.

Mandats récents

Chargé de mission Développement durable Université de Limoges (2009 – 2012).

Membre élu au Conseil d’administration de l’Université de Limoges (2005 – 2012).

Hydrogéologue agréé en matière d’hygiène publique (département du Cantal) depuis 1986 ; coordonnateur 1993 – 2000 et 2006 – 2017.

 

Formation universitaire

Thèse 3ème cycle en Géologie stratigraphique, Université Paris VI, direction G. Lucas.

Thèse de doctorat d’Etat en métallogénie, Université de Clermont-Ferrand II, direction Z. Johan.

 

Thématique de recherche

Après des travaux en métallogénie générale sur des minéralisations en contexte volcanique puis  de socle, j’ai travaillé sur les liens entre fluides hydrothermaux et altérations dans divers contextes : minéralisations filoniennes à or, antimoine, tungstène, plomb-zinc ou fluorine dans les socles, bassins sédimentaires, zones volcaniques.

Depuis 1998 j’ai appliqué cette expérience à des problématiques environnementales en étudiant les effets de l’altération climatique sur des phases solides riches en métaux ou métalloïdes, phases d’origine naturelle (minerais, anomalies géochimiques) ou anthropique (déchets miniers, industriels, urbains). Les eaux météoriques  interagissent avec ces phases dites primaires qui sont déstabilisées. Leur contenu (souvent toxique), (1) reste sur place (phases résiduelles), (2) est exporté en solution, (3) forme de nouvelles phases solides (dites secondaires ou néoformées) dont les conditions de stabilité sont différentes de celles des phases primaires.

Le travail effectué est ancré à partir des observations de terrain où l’on prélève et observe les phases solides (des particules riches en métaux) dans leur contexte. On propose ensuite une démarche intégrative incluant caractérisation de l’altération climatique et des conditions physiques et chimiques dans lesquelles elle s’exerce, mise en évidence de l’(in)stabilité des phases solides en fonction des changements de conditions du milieu.

En effet, ces modifications des conditions environnementales (exemples : vidange de barrage, battement de nappes d’eau, variations de température, réaménagements etc.) agissent sur les phases (les minéraux) primaires et secondaires porteuses des éléments métalliques potentiellement toxiques. Fréquemment d’origine anthropique ces variations peuvent conduire au relargage des éléments indésirables (Pb, As etc.) en changeant leur spéciation solide, c’est-à-dire la façon dont ils sont liés aux particules solides qui les portent.

Les méthodes utilisées sont la minéralogie environnementale, les sciences du sol, la géochimie des eaux, les expériences contrôlées en laboratoire.

Cibles de recherche :

Tous objets ou contextes riches en éléments métalliques présents dans l’environnement : déchets miniers, déchets industriels, fonds géochimiques naturellement riches (anomaliques), sédiments de rivières ou de barrages, sols naturels ou anthropisés, particules en suspension des rivières…

Diffusion de la culture scientifique

Livres, publications, conférences

Bril H., Watelet P., (coordonnateurs), 1986. Les richesses du sous-sol en Auvergne et Limousin, 283p.
Bril H., 1989. Découverte géologique du Massif central, éditions BRGM, 72p.
Bril H., 1998. Volcans de France, éditions Loubatières 1998, 205p.
Divers articles et conférences sur la géologie de l’environnement (voir aussi ci-dessous, site du musée géologique).

Géologie régionale

Réalisation d’un musée géologique de plein air sur le site de la faculté des Sciences et techniques. Site Internet.
En collaboration : lithothèque du Limousin.
Responsable depuis 2012 de la Commission régionale du Patrimoine géologique (CRPG).

 

Publications représentatives

Bril, H., 1982. Fluid inclusions study of Sn-W-Au, Sb- and Pb-Zn mineralizations from the Brioude-Massiac district (French Massif Central). TMPM Tschermaks Mineralogische und Petrographische Mitteilungen 30, 1-16.

Bril, H., Beaufort, D., 1989. Hydrothermal alteration and fluid circulation related to W, Au, and Sb vein mineralizations, Haut Allier, Massif Central, France. Economic Geology 84, 2237-2251.

Bril, H., Papapanagiotou, P., Patrier, P., Lenain, J.-F., Beaufort, D., 1996. Fluid-rock interaction in the geothermal field of Chipilapa (El Salvador): Contribution of fluid-inclusion data. European Journal of Mineralogy 8, 515-531.

Roussel, C., Bril, H., Fernandez, A., 2000. Arsenic speciation: Involvement in evaluation of environmental impact caused by mine wastes. Journal of Environmental Quality 29, 182-188.

Courtin-Nomade, A., Bril, H., Neel, C., Lenain, J.-F., 2003. Arsenic in iron cements developed within tailings of a former metalliferous mine – Enguialès, Aveyron, France. Applied Geochemistry 18, 395-408.

Bril, H., Zainoun, K., Puziewicz, J., 2008. Secondary phases from the alteration of a pile of zinc-smelting slag as indicators of environmental conditions: An example from Świȩtochłowice, Upper Silesia, Poland. The Canadian Mineralogist 46, 1235-1248.

Courtin-Nomade, A., Bril, H., Bény, J.-M., Kunz, M., Tamura, N., 2010. Sulfide oxidation observed using micro-Raman spectroscopy and micro-X-ray diffraction: The importance of water/rock ratios and pH conditions. American Mineralogist 95, 582-591.

Audry, S., Grosbois, C., Bril, H., Schäfer, J., Kierczak, J., Blanc, G., 2010. Post-depositional redistribution of trace metals in reservoir sediments of a mining/smelting-impacted watershed (the Lot River, SW France). Applied Geochemistry 25, 778-794.

Courtin-Nomade, A., Rakotoarisoa, O., Bril, H., (…), Foucher, F., Kunz, M., 2012. Weathering of Sb-rich mining and smelting residues: Insight in solid speciation and soil bacteria toxicity. Chemie der Erde – Geochemistry, 72 (suppl. 4), 29 – 39.

Boussen, S., Soubrand, M., Bril, H., Ouerfelli, K., Abdeljaouad, S., 2013. Transfer of lead, zinc and cadmium from mine tailings to wheat (Triticum aestivum) in carbonated Mediterranean soils (Northern Tunisia). Geoderma, 192, 227 – 236.

Vanaecker, M., Courtin-Nomade, A., Bril, H., Laureyns, J., Lenain, J.-F., 2014. Behavior of Zn-bearing phases in base metal slag from France and Poland: A mineralogical approach for environmental purposes. Journal of Geochemical Exploration, 136, 1 – 13.

BanBas