AAC Volume 10, n°1|2021

Volume 10, n° 1|2021
Les représentations du numérique
Couverture du futur numéro

Les représentations du numérique

Michel Durampart
et Laurent Collet

Sortie du numéro en février 2021

Date limite de remise des articles : 15 septembre 2020

La littérature scientifique est riche de productions portant sur les représentations initiées au prime abord par Durkheim (1898) en SHS. Constituées « dès qu'il y a eu une humanité » (Durkheim et Mauss, 1903), les représentations sont décrites comme « mentales » et « symboliques » (Piaget, 1947), « collectives » et « individuelles » (Mauss, 1947), « sociales » (Moscovici, 1984 ; Jodelet, 1989 ; Abric, 1994), « cognitives » (Denis et Dubois, 1976 ; Meunier, 2002), etc. De ce fait, elles « pèsent fortement sur la conjoncture théorique contemporaine » (Dérida, 1967).

Le terme « représentations » peut différer sensiblement selon ses acceptions disciplinaires ou selon l’origine géographique des travaux, ce qui marque la fécondité de l’approche des « représentations », qui peut inclure des références aux processus mentaux de construction des représentations ou à la prégnance des imaginaires sociaux ou collectifs. Plus que jamais le monde nous est (re)présenté par le biais de dispositifs numériques dont les modalités de conception, d’application, de dissémination et de diffusion reflètent les idéologies ou modèles de leurs concepteurs face aux utilisations qui en sont faites.

Nous entendons justement traiter du lien entre les représentations du numérique et les théorisations sur le numérique. Par exemple, les objets, en fonction des représentations que l’on s’en fait, constituent des champs de tensions, de polémiques, d’opinions départagées, qui peuvent susciter des approches scientifiques diverses saluant « une nouvelle culture numérique » fertile ou déplorant des formes de « nouvelle fracture numérique » contrevenante en allant de l’adhésion au rejet ou en exprimant une défiance envers une société technicisée.

Dans le cadre de cet appel, nous prendrons en compte les différentes acceptions des représentations (pourvu qu’elles soient précisées et légitimées). Les propositions pourront, de ce fait, décliner différentes orientations et prêter attention aux différents contextes, applications, objets qui soulignent la variété et la richesse des représentations des dispositifs et technologies numériques. Il peut autant s’agir du monde éducatif en relation avec les dispositifs numériques désignés par des discours ou experts comme une « pédagogie numérisée » ou une « numérisation de la pédagogie » ; de l’extension de l’intelligence artificielle dans les objets communicant ; des jeux vidéo qui connaissent une mutation de leur image dans la sphère sociale ; des activités culturelles et artistiques…Il n’y a évidemment aucune exhaustivité dans cette sériation.

Les auteurs peuvent également aborder, et cela sera apprécié, un état des lieux épistémologique ou un apport sur des approches méthodologiques nouvelles ou spécifiques mobilisées pour interroger les représentations et les notions auxquelles elles sont fréquemment associées selon leur déclinaison disciplinaire.

Enfin, dans le cadre de cet appel, nous prendrons également en compte le caractère international des travaux étant donné qu’une multiplicité d’approches traverse les courants disciplinaires et marque la fécondité de ce qu’il est possible de nommer un champ d’études.

Références citées

  • Abric J.-C. (1994, dir.), Pratiques sociales et représentations, Paris : PUF.

  • Denis M., Dubois D. (1976), La représentation cognitive, quelques modèles récents, L'Année psychologique, 76-2, pp. 541-562.

  • Derrida Z. (1967), Écriture et la Différence, Paris : Seuil, « Points ».

  • Durkheim E. (1898), Représentations individuelles et collectives. Sociologie et Philosophie, Paris : PUF, 1974.

  • Durkheim E. et Mauss M. (1903), « De quelques formes de classification - contribution à l'étude des représentations collectives », l’Année sociologique, n° 6, 1903.

  • Jodelet D. (1989, dir.), Les représentations sociales, Paris : PUF.

  • Mauss M. (1947), Manuel d’ethnographie, Paris : Payot.

  • Meunier J.-G. (2002), Trois types de représentations cognitives, Cahiers du Lanci, Montréal UQAM.

  • Moscovici (dir), Social Representations, Cambridge University Press.

  • Moscovici S. (1984), « The phenomenon of social representations », in R. M. Farr & S.

  • Piaget J. (1947, La représentation du monde chez l’enfant. Paris : PUF, 2003.

Les propositions d’article seront envoyées sous la forme d’un résumé (4000 signes au maximum, espaces non compris) aux coordinateurs du numéro avant le 30 mai 2020. À ce résumé sera jointe une courte biographie du (des) auteur(s) incluant les titres scientifiques, le terrain de recherche, le positionnement scientifique (la discipline dans laquelle le chercheur se situe), la section de rattachement. Le fichier est à retourner, par courriel, le 30 mai 2020 à michel.duramaprt@univ-tln.fr et laurent.collet@univ-tln.fr

Calendrier prévisionnel

  • 12 avril 2020 : lancement de l’appel à articles ;

  • 30 mai 2020 : date limite de réception des propositions ;

  • 30 juin 2020 : avis aux auteurs des propositions ;

  • 15 septembre 2020 : date limite de remise des articles ;

  • 15 septembre 2020 au 30 novembre : expertise en double aveugle, navette avec les auteurs ;

  • 15 décembre 2020 : remise des articles définitifs ;

  • 20 février 2021 : sortie du numéro

Modalités de sélection

Un premier comité de rédaction se réunira pour la sélection des résumés et donnera sa réponse en juin 2020. L’article complet, écrit en français, devra être mis en page selon la feuille de style qui accompagnera la réponse du comité (maximum 30 000 signes, espaces compris). Il devra être envoyé par courrier électronique avant le 15 septembre 2020 en deux versions : l’une entièrement anonyme et l’autre nominative. Un second comité international de rédaction organisera une lecture en double aveugle des articles et enverra ses recommandations aux auteurs à partir du 15 septembre 2020. Le texte définitif devra être renvoyé avant le 15 décembre 2020. Les articles qui ne respecteront pas les échéances et les recommandations ne pourront malheureusement pas être pris en compte.

Contacts : Michel Durampart « michel.durampart@univ-tln.fr » et Laurent Collet « laurent.collet@univ-tln.fr ».
Interfaces Numériques est une revue scientifique reconnue revue qualifiante en Sciences de l’Information et de la Communication sous la direction Nicole Pignier et de Benoît Drouillat.
Présentation de la revue classée par l’HCERES (Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur) : https://www.unilim.fr/interfaces-numeriques