Parutions récentes

Benoît DROUILLAT

Publié en ligne le 01 février 2019

Sommaire

Parutions

Introduction au Machine Learning

Chloé-Agathe Azencott,

Dunod, 2018

Le machine learning (apprentissage automatique) est au cœur des data sciences et s'applique à une multitude de domaines tels que la reconnaissance des visages par ordinateur, la traduction automatique d'une langue à l'autre, la conduite automobile automatique, la publicité ciblée, l'analyse des réseaux sociaux, le trading financier, ...
Ce livre propose une introduction aux concepts et aux algorithmes qui fondent le machine learning.
Son objectif est de fournir au lecteur les outils pour : 
- identifier les problèmes qui peuvent être résolus par du machine learning,
- formaliser ces problèmes en termes de machine learning,
- identifier les algorithmes appropriés et les mettre en oeuvre,
- savoir évaluer et comparer les performances de plusieurs algorithmes.

Chaque chapitre est complété par des exercices corrigés.

Les voitures autonomes

Hod Lipson, Melba Kurman,

FYP, 2018

Les constructeurs automobiles se sont lancés dans le développement de véhicules autonomes silencieux qui vont bientôt entrer en circulation sur nos routes. Ces voitures sans chauffeur offriront un mode de déplacement plus sûr, plus pratique et plus durable, et permettront de rationaliser la mobilité et le transport. Grâce aux progrès rapides de l’apprentissage automatique — une forme d’intelligence artificielle —, les voitures peuvent déjà « voir » et « comprendre » ce qui se trouve à proximité et libérer enfin les automobilistes du stress de la conduite. Navettes, robots taxis, voitures particulières, etc., tous ces nouveaux moyens de déplacement sans conducteur pourront être utilisés comme bureaux mobiles, lieux de rendez-vous, de détente, ou pour les livraisons.
Cet ouvrage fournit un panorama complet et une enquête fascinante sur les véhicules autonomes : avantages, risques et sécurité ; aspects techniques ; répercussions économiques et nouvelles chaînes de valeur ; secteur de l’assurance ; protection de la vie privée ; impact sur le bien-être, le travail et la mobilité ; développement urbain et aménagement du territoire ; perte de revenus du stationnement pour les collectivités ; etc. Il s’adresse aux conducteurs, aux acteurs de l’industrie et à ceux qui veulent comprendre et anticiper tous les aspects transformateurs de cette révolution de l’automobile, de la conduite et de la mobilité.

La civilisation virtuelle, nouvel horizon du jeu vidéo

Hugues Dufour,

FYP, 2018

Tout notre environnement est désormais « cliquable ». La frontière entre le réel et le virtuel se brouille jusqu’à devenir intangible. Cette hybridation en cours est une métamorphose encore plus radicale et stupéfiante que la révolution de notre vie quotidienne par le numérique.
Hugues Dufour dévoile comment la technologie est en train de fusionner le monde physique et l’univers digital. Il nous plonge au cœur de la matrice des jeux vidéo et nous fait découvrir le laboratoire et la fabrique d’une nouvelle forme d’interactivité. Il explique ensuite les ressorts et enjeux de notre relation au virtuel et ce que cela change dans notre lien au monde et aux autres.
Au carrefour de la technologie, du jeu et de la créativité, cet ouvrage apporte un éclairage inédit sur la manière dont nos processus créatifs et notre nouveau rapport à la réalité nous conduisent inéluctablement à l’aube de la civilisation virtuelle.

Les industries du futur: emplois, IA, cyberguerre, bitcoin, compétences, blockchain, biotech, fintech, nouveaux marchés

Alec Ross,

FYP, 2018

Alec Ross a parcouru une quarantaine de pays, sur tous les continents, pour découvrir les industries du futur et rencontrer ceux qui transforment le monde et explorer les dernières avancées technologiques, économiques et sociales.
Dans ce best-seller mondial, Alec Ross nous entraîne dans un tour du monde inédit de l’innovation. Il conjugue récit documentaire et analyse économique pour décrire les bouleversements qui affecteront nos sociétés et nos modes de vie au cours des dix prochaines années. Il passe au crible les technologies et les industries qui seront les moteurs de notre avenir économique (biotechnologies, crypto-monnaies, fintech, IA, cybersécurité…).
Alec Ross révèle quelles sont les conditions pour parvenir à créer les prochains foyers de l’innovation et livre les meilleures stratégies à adopter afin de surmonter les défis économiques et sociaux qui nous attendent.
Cette analyse clairvoyante nous montre quelles sont les compétences indispensables pour prospérer et devenir acteur des industries du futur et comment préparer nos enfants pour le monde de demain.

La Voix du web 

Baptiste Kotras,

Seuil, 2018

Chaque jour, des millions de publications sont postées sur les réseaux sociaux, à propos de tout et n’importe quoi : mode, sport, cuisine, politique, showbiz. En plus de son abondance et de son accessibilité, la conversation en ligne se déroule en l’absence de toute sollicitation extérieure : elle semble offrir un accès direct et authentique à nos opinions les plus variées. Depuis les années 2000, un ensemble de start-ups et d’agences ont investi ce matériau inédit : leurs algorithmes permettent de capter et d’analyser ces opinions, afin de les monnayer auprès des grandes marques et des partis politiques. Ces instruments mettent en œuvre une « sismographie » d’Internet, dessinant un nouveau régime de connaissance et de gouvernement. Un livre fondamental pour comprendre ce qu’il advient de nos traces numériques, c’est-à-dire la façon dont le web réinvente la mesure de l’opinion.

Baptiste Kotras est docteur en sociologie de l'université Paris-Est, chercheur au LISIS. Il s’intéresse à la façon dont les traces numériques bouleversent la connaissance des publics citoyens et marchands.

Itinéraire d'un robot tueur

Marie-des-Neiges Ruffo,

Le Pommier, 2018

Si, il y a encore quelques années, on pouvait s’interroger sur ce que les ordinateurs ne savent pas encore faire, à présent c’est bien ce que les ordinateurs ne devraient pas faire qui questionne.

Parmi les utilisations de la robotique les plus éthiquement problématiques à ce jour se trouvent les robots militaires. Et notamment les SALAs, ces « systèmes d’armes létaux autonomes », plus connus sous le nom de « robots tueurs ». A la guerre plus que dans n’importe quelle autre situation, les dimensions du respect de l’éthique, de la délégation de la décision à un programme informatique, de la place encore réservée à l’humain, ne sont pas que des débats de mots mais bien des enjeux de vie ou de mort. Exemple emblématique, le cas des robots tueurs nous fait réfléchir aux enjeux majeurs du remplacement de l’humanité par des robots, dans ses tâches, ses décisions et ses devoirs.

Le robot et l’humain se lancent un défi : le meilleur remplacera l’autre à la guerre. Pour se départager, ils partent solliciter les têtes pensantes qui, parmi les philosophes, les avocats et les militaires, planchent sur ce sujet aussi passionnant que brûlant. Qui sera considéré comme le meilleur combattant à l’issue de ces rencontres ? Que le voyage commence…

Le bot qui murmurait à l'oreille de la vieille dame

Serge Abiteboul,

Le Pommier, 2018

Quand votre bot s'appelle Fanny et possède la belle voix grave de Fanny Ardant, et que vous voulez le déconnecter définitivement, activer le fameux code 777 suffit-il vraiment ? Pas facile de redevenir un Universel anonyme... Nouvelle après nouvelle, Serge Abiteboul explore ce que pourrait être notre vie future, entre objets hyperconnectés, greffes de cerveau artificiel et robots presque aussi insaisissables que certains de nos semblables... La science et l'imagination s'allient pour nous faire réfléchir aux possibles – et au souhaitable. Après tout, ce monde futur, c'est nous qui le construisons.

Le travail invisible des données

Jérôme Denis,

Presses des Mines, 2018

Ouvertes, massives, brutes… les données sont aujourd’hui au coeur de nombreux débats. Les optimistes y voient une ressource naturelle dont la récolte et la circulation sont en passe de révolutionner l’innovation et la démocratie, tandis que les pessimistes les dépeignent comme le carburant de mécanismes qui ne profiteront qu’aux puissants et renforceront les inégalités.

Face aux enthousiasmes et aux affolements, face au vocabulaire de la transparence, de la fluidité et de l’automatisation qu’ils mobilisent, ce livre fait un pas de côté et défend la nécessité d’étudier les modalités concrètes de la production et de la circulation des données. Les données ne tombent en effet jamais du ciel. Elles n’affleurent pas non plus sous le sol des organisations. En amont de leurs traitements si prometteurs ou inquiétants, elles font l’objet d’un travail dont la nature, l’organisation et les processus mêmes qui mènent à son invisibilité restent à explorer.

En articulant les apports de la sociologie des sciences et des techniques, de l’histoire, de l’anthropologie de l’écriture, de la sociologie du travail et des accounting studies, l’ouvrage compose un outillage conceptuel et méthodologique original pour interroger au plus près ce travail des données, qui est devenu central dans les entreprises et les administrations à partir de la fin du XIXe siècle.

L’Internet des familles modestes

Dominique Pasquier,

Presses des Mines, 2018

Les individus modestes sont-ils exclus de la révolution numérique ? On l’a longtemps cru. Ils sont peu ou pas diplômés et exercent des métiers qui ne demandent pas d’usage de l’informatique. Pourtant, ils se sont pleinement emparés d’internet et en ont fait un instrument de leur vie quotidienne. La recherche en ligne leur a ouvert un monde jusque-là hors de portée : elle leur permet de percer le mystère des termes médicaux, leur fournit des armes pour l’aide scolaire aux enfants, leur ouvre de nouvelles activités. Des biens et des services, auxquels il leur était impossible d’accéder avant dans ces zones rurales, sont à portée de clic, à des prix imbattables. Internet est aussi un lieu de parole et de réconfort : dans l’entre soi des comptes Facebook sont confiés aux proches les drames de la vie en milieu populaire – le célibat subi, la perte d’emploi, les incertitudes du travail précaire.

Mais cette aventure a un coût. Ces outils, dont le potentiel d’individualisation est fort, fragilisent la vie collective familiale en multipliant les « moments à soi » entre conjoints et en rendant le contrôle de la sociabilité des enfants impossible. Les achats en ligne contribuent à détruire le petit commerce et à désertifier l’environnement immédiat. Les relations électroniques avec Pôle Emploi ou la CAF tournent souvent au cauchemar et transforment l’État providence en État tourmenteur.

Fondée sur des entretiens et l’analyse approfondie de comptes Facebook, cette recherche sur les classes populaires non précaires, éclaire la tension constante entre ouverture et risque que représente la course à la modernité électronique.

L'Intelligence artificielle ou l'enjeu du siècle

Eric Sadin,

L’Echappée 2018

C’est l’obsession de l’époque. Entreprises, politiques, chercheurs… ne jurent que par elle, car elle laisse entrevoir des perspectives économiques illimitées ainsi que l’émergence d’un monde partout sécurisé, optimisé et fluidifié. L’objet de cet enivrement, c’est l’intelligence artificielle.
Elle génère pléthore de discours qui occultent sa principale fonction : énoncer la vérité. Elle se dresse comme une puissance habilitée à expertiser le réel de façon plus fiable que nous-mêmes. L’intelligence artificielle est appelée, du haut de son autorité, à imposer sa loi, orientant la conduite des affaires humaines. Désormais, une technologie revêt un « pouvoir injonctif » entraînant l’éradication progressive des principes juridico-politiques qui nous fondent, soit le libre exercice de notre faculté de jugement et d’action.
Chaque énonciation de la vérité vise à générer quantité d’actions tout au long de notre quotidien, faisant émerger une « main invisible automatisée », où le moindre phénomène du réel se trouve analysé en vue d’être monétisé ou orienté à des fins utilitaristes. Il s’avère impératif de s’opposer à cette offensive antihumaniste et de faire valoir, contre une rationalité normative promettant la perfection supposée en toute chose, des formes de rationalité fondées sur la pluralité des êtres et l’incertitude inhérente à la vie. Tel est l’enjeu politique majeur de notre temps.
Ce livre procède à une anatomie au scalpel de l’intelligence artificielle, de son histoire, de ses caractéristiques, de ses domaines d’application, des intérêts en jeu, et constitue un appel à privilégier des modes d’existence fondés sur de tout autres aspirations.

Transhumanisme  : quel avenir pour l’humanité  ?

Franck DAMOUR, David DOAT

De ses débuts confidentiels dans la Californie des années 1990 à la profusion d’articles, de livres et de débats, le transhumanisme suscite rejets radicaux ou adhésions extrêmes, de F. Fukuyama le qualifiant d’« idée la plus dangereuse du monde » à ceux qui décrivent ses opposants en « chimpanzés du futur ». Car le transhumanisme, qui entend augmenter les capacités physiques et mentales de l’être humain, allonger considérablement sa durée de vie, n’est pas une simple confiance dans le progrès technologique. Il porte une utopie : le dépassement de la condition humaine.
Etant donnée la place croissante qu’il occupe dans le débat public, une synthèse, accessible à tous et qui fasse le point sans parti pris, s’impose. De l’apparition de l’idée à sa structuration dans le temps, des figures fondatrices aux acteurs d’aujourd’hui, cet ouvrage présente les idées centrales de la pensée transhumaniste, les arguments pro- et anti-, pour permettre au lecteur de se forger son propre avis et prendre part au débat.

Franck Damour est agrégé d’histoire, chercheur associé à ETHICS EA-7446 et membre de la chaire Éthique et Transhumanisme à l’Université Catholique de Lille. Il codirige la revue Nunc.
David Doat est docteur en philosophie, maître de conférences à ETHICS EA-7446 et titulaire de la chaire éthique et Transhumanisme à l’Université Catholique de Lille.

How Smart Machines Think

Sean Gerrish,

MIT Press, 2018

Everything you've always wanted to know about self-driving cars, Netflix recommendations, IBM's Watson, and video game-playing computer programs.

The future is here : Self-driving cars are on the streets, an algorithm gives you movie and TV recommendations, IBM's Watson triumphed on Jeopardy over puny human brains, computer programs can be trained to play Atari games. But how do all these things work ? In this book, Sean Gerrish offers an engaging and accessible overview of the breakthroughs in artificial intelligence and machine learning that have made today's machines so smart.

Gerrish outlines some of the key ideas that enable intelligent machines to perceive and interact with the world. He describes the software architecture that allows self-driving cars to stay on the road and to navigate crowded urban environments ; the million-dollar Netflix competition for a better recommendation engine (which had an unexpected ending) ; and how programmers trained computers to perform certain behaviors by offering them treats, as if they were training a dog. He explains how artificial neural networks enable computers to perceive the world—and to play Atari video games better than humans. He explains Watson's famous victory on Jeopardy, and he looks at how computers play games, describing AlphaGo and Deep Blue, which beat reigning world champions at the strategy games of Go and chess. Computers have not yet mastered everything, however ; Gerrish outlines the difficulties in creating intelligent agents that can successfully play video games like StarCraft that have evaded solution—at least for now.

Gerrish weaves the stories behind these breakthroughs into the narrative, introducing readers to many of the researchers involved, and keeping technical details to a minimum. Science and technology buffs will find this book an essential guide to a future in which machines can outsmart people.

Critical Theory and Interaction Design

Jeffrey Bardzell, Shaowen Bardzell and Mark Blythe,

MIT Press, 2018

Classic texts by thinkers from Althusser to Žižek alongside essays by leaders in interaction design and HCI show the relevance of critical theory to interaction design.

Why should interaction designers read critical theory ? Critical theory is proving unexpectedly relevant to media and technology studies. The editors of this volume argue that reading critical theory—understood in the broadest sense, including but not limited to the Frankfurt School—can help designers do what they want to do ; can teach wisdom itself ; can provoke ; and can introduce new ways of seeing. They illustrate their argument by presenting classic texts by thinkers in critical theory from Althusser to Žižek alongside essays in which leaders in interaction design and HCI describe the influence of the text on their work. For example, one contributor considers the relevance Umberto Eco's “Openness, Information, Communication” to digital content ; another reads Walter Benjamin's “The Author as Producer” in terms of interface designers ; and another reflects on the implications of Judith Butler's Gender Trouble for interaction design. The editors offer a substantive introduction that traces the various strands of critical theory.

Taken together, the essays show how critical theory and interaction design can inform each other, and how interaction design, drawing on critical theory, might contribute to our deepest needs for connection, competency, self-esteem, and wellbeing.

Contributors Jeffrey Bardzell, Shaowen Bardzell, Olav W. Bertelsen, Alan F. Blackwell, Mark Blythe, Kirsten Boehner, John Bowers, Gilbert Cockton, Carl DiSalvo, Paul Dourish, Melanie Feinberg, Beki Grinter, Hrönn Brynjarsdóttir Holmer, Jofish Kaye, Ann Light, John McCarthy, Søren Bro Pold, Phoebe Sengers, Erik Stolterman, Kaiton Williams., Peter Wright

Designing an Internet

David D. Clark,

MIT Press, 2018

Why the Internet was designed to be the way it is, and how it could be different, now and in the future.

How do you design an internet ? The architecture of the current Internet is the product of basic design decisions made early in its history. What would an internet look like if it were designed, today, from the ground up ? In this book, MIT computer scientist David Clark explains how the Internet is actually put together, what requirements it was designed to meet, and why different design decisions would create different internets. He does not take today's Internet as a given but tries to learn from it, and from alternative proposals for what an internet might be, in order to draw some general conclusions about network architecture.

Clark discusses the history of the Internet, and how a range of potentially conflicting requirements—including longevity, security, availability, economic viability, management, and meeting the needs of society—shaped its character. He addresses both the technical aspects of the Internet and its broader social and economic contexts. He describes basic design approaches and explains, in terms accessible to nonspecialists, how networks are designed to carry out their functions. (An appendix offers a more technical discussion of network functions for readers who want the details.) He considers a range of alternative proposals for how to design an internet, examines in detail the key requirements a successful design must meet, and then imagines how to design a future internet from scratch. It's not that we should expect anyone to do this ; but, perhaps, by conceiving a better future, we can push toward it.

The Metainterface

Christian Ulrik Andersen et Søren Bro Pold,

MIT Press, 2018

How the interface has moved from the PC into cultural platforms, as seen in a series of works of net art, software art and electronic literature.

The computer interface is both omnipresent and invisible, at once embedded in everyday objects and characterized by hidden exchanges of information between objects. The interface has moved from office into culture, with devices, apps, the cloud, and data streams as new cultural platforms. In The Metainterface, Christian Ulrik Andersen and Søren Bro Pold examine the relationships between art and interfaces, tracing the interface's disruption of everyday cultural practices. They present a new interface paradigm of cloud services, smartphones, and data capture, and examine how particular art forms—including net art, software art, and electronic literature—seek to reflect and explore this paradigm.

Andersen and Pold argue that despite attempts to make the interface disappear into smooth access and smart interaction, it gradually resurfaces ; there is a metainterface to the displaced interface. Art can help us see this ; the interface can be an important outlet for aesthetic critique. Andersen and Pold describe the “semantic capitalism” of a metainterface industry that captures user behavior ; the metainterface industry's disruption of everyday urban life, changing how the city is read, inhabited, and organized ; the ways that the material displacement of the cloud affects the experience of the interface ; and the potential of designing with an awareness of the language and grammar of interfaces.

Automotive User Interfaces: Creating Interactive Experiences in the Car

Gerrit Meixner, Christian Müller,

Springer, 2018

This book focuses on automotive user interfaces for in-vehicle usage, looking at car electronics, its software of hidden technologies (e.g., ASP, ESP), comfort functions (e.g., navigation, communication, entertainment) and driver assistance (e.g., distance checking). The increased complexity of automotive user interfaces, driven by the need for using consumer electronic devices in cars as well as autonomous driving, has sparked a plethora of new research within this field of study.

Covering a broad spectrum of detailed topics, the authors of this edited volume offer an outstanding overview of the current state of the art ; providing deep insights into usability and user experience, interaction techniques and technologies as well as methods, tools and its applications, exploring the increasing importance of Human-Computer-Interaction (HCI) within the automotive industry

Automotive User Interfaces is intended as an authoritative and valuable resource for professional practitioners and researchers alike, as well as computer science and engineering students who are interested in automotive interfaces.

Storytelling in Design: Principles and Tools for Defining, Designing, and Selling Multi-Device Design Products

Anna Dahlström,

O’Reilly, 2018

The number of devices we use on a daily basis is growing, with different devices playing different role at different times. Our ability as designers to control where users are coming from and how they get around the experiences we design is fading. Yet our need to ensure we understand where they are in their journey, so that we can deliver the right content and interactions at the right time and on the right device, is ever more important.

By examining tried-and-tested storytelling principles from film, fiction, and music and applying them to the context of design and business, this book takes you on a journey to explore why storytelling matters and how you can apply it to your multi-device design projects and to your organization. For UX designers who want to learn how to apply simple storytelling tools, this comprehensive guide is a must.

Understand the role of storytelling and why it matters in multi-device design

Learn how to apply storytelling principles and tools to your project

Define multi-device interaction design, and create a better user experience across devices

Use storytelling principles to tell, sell, and present your multi-device design work

Take advantage of case studies and examples of DOs and DON’Ts

Designing with Sound: Fundamentals for Product and Service Design

Amber Case, Aaron Day,

O’Reilly, 2018

Sound is one of the most commonly overlooked components in product design, even though it's often the first way people interact with many products. When designers don’t pay enough attention to sound elements, customers are frequently left with annoying and interruptive results. This practical book covers several methods that product designers and managers can use to improve everyday interactions through an understanding and application of sound design.

Understand the place of sound in design, and how it can make a difference in your product

Learn key concepts in sound design, with patterns and principles you can use to improve user experience

Learn how to integrate sound design into a project

Use exercises to help evaluate sound design

Uberland: How Algorithms Are Rewriting the Rules of Work

Alex Rosenblat,

University of California Press, 2018

Silicon Valley technology is transforming the way we work, and Uber is leading the charge. An American startup that promised to deliver entrepreneurship for the masses through its technology, Uber instead built a new template for employment using algorithms and Internet platforms. Upending our understanding of work in the digital age, Uberland paints a future where any of us might be managed by a faceless boss.
 
The neutral language of technology masks the powerful influence algorithms have across the New Economy. Uberland chronicles the stories of drivers in more than twenty-five cities in the United States and Canada over four years, shedding light on their working conditions and providing a window into how they feel behind the wheel. The book also explores Uber’s outsized influence around the world : the billion-dollar company is now influencing everything from debates about sexual harassment and transportation regulations to racial equality campaigns and labor rights initiatives.
 
Based on award-winning technology ethnographer Alex Rosenblat’s firsthand experience of riding over 5,000 miles with Uber drivers, daily visits to online forums, and face-to-face discussions with senior Uber employees, Uberlandgoes beyond the headlines to reveal the complicated politics of popular technologies that are manipulating both workers and consumers.

Emotionally Intelligent Design: Rethinking How We Create Products

Pamela Pavliscak,

O’Reilly, 2018

Technology is developing more IQ, but it lacks EQ. Our smartphones don’t know if we are having a good day or a bad day. Our cars could care less about compassion. Our home assistants are barely aware if we are shouting in frustration or just joking around. As technology becomes deeply integrated into every aspect of our daily lives, people expect more emotionally intelligent interactions. A future with feelings is as vital to our well-being as it is to business success.

Emotionally Intelligent Design is the next wave in creating experiences with empathy. Affective computing is pushing ahead with technology to automatically detect emotion. Design can be better attuned to emotion, too. Building on over a decade of work in emotional design, this book remixes the latest research in affective forecasting, emotional intelligence, positive psychology and emotion-sensing technology to support design with greater humanity. You’ll learn :

How new theories about emotion will impact the future of technology

Techniques to understand emotion in greater depth

Ways to use artificial intelligence to detect, understand, and adapt to emotion

Patterns that create an emotionally sustainable relationship

How to create bot personalities that are emotionally intelligent (and when not to)