logo du site Interfaces numériques

Guillaume Sire, Les moteurs de recherche, La Découverte, Collection Repères, 2016

Christian Chung 

Texte intégral

Au travers de 110 pages, Guillaume Sire, chercheur à L’Institut français de presse (Paris 2) et membre du Centre d’Analyse et de Recherche Interdisciplinaire sur les Médias, (CARISM), nous fait découvrir l’origine des moteurs de recherche et leur rôle actuel dans une société en constante virtualisation de l’information.

Là où l'usager ne voit qu'une simple interface répondant à ses besoins, se cache en réalité une longue et fascinante histoire que retrace ici l’auteur, de l'émergence de l'information sur la toile à son foisonnement, rendant nécessaire une organisation permettant son accessibilité, d’abord au travers d’annuaires et de portails, finalement dépassés pour aboutir à la naissance des moteurs de recherche. Emergence à laquelle succède alors une course algorithmique, l'expression d'une réflexion continue sur la manière de comprendre et de répondre aux questions des usagers dans l’espace virtuel, qui se poursuit encore aujourd’hui, et ce, tant que la singularité technologique permettant à la machine de prendre en compte le besoin de l’homme ne sera pas pleinement atteinte.

Au-delà des principes de base que sous-tendent les mécanismes de recherche, l’auteur s’attache ainsi également à lever le voile sur les rapports complexes et subtils qu’entretiennent les éditeurs de contenus, les éditeurs de moteurs, et les utilisateurs/consommateurs des contenus, agissant et interagissant constamment dans ce processus. La rédaction de contenus et l’expression des idées, les habitudes des usagers, tout comme les normes de développement en ligne, sont ainsi à présent tout autant influés et modifiés que l’algorithme de recherche qu’ils sollicitent, composant ainsi un triumvirat invisible dans cette quête de vérité constituant la réponse au besoin initial exprimé par l’usager.

Les questions de modèles économiques, de respect des législations nationales et internationales, d'éthique et d'objectivité de l’information et leurs conséquences pour les différents protagonistes ne sont pas pour autant mises à l’écart. Cela permet ainsi non seulement de saisir les évolutions successives des algorithmes de recherche, de mettre en lumière les choix des éditeurs de moteurs, mais aussi de comprendre les enjeux importants sous-jacents dans la production de réponses aux requêtes d’informations de l’usager.

Ainsi, l'ouvrage démontre que le moteur de recherche forme un mécanisme qui ne peut s'affranchir totalement d'une certaine subjectivité inhérente aux choix humains opérés dans l'élaboration de son algorithme, et que ces choix doivent être l’objet d’une remise en cause et d’un questionnement permanents, que ce soit de la part de l’usager ou des concepteurs de moteurs, afin d’en garantir à la fois la pertinence constante et l’amélioration continue.

Pour autant, il serait réducteur de voir les moteurs de recherche comme des médias biaisés, à la fiabilité imparfaite, conclusion que se garde d’ailleurs de faire l’ouvrage, tout en démontrant néanmoins, au travers d’exemples, les limites du dit « raisonnement » électronique, et en invitant ainsi l’usager à s’impliquer dans le propre recul qu’il doit prendre face à son expérience de recherche.

Le seul écueil de l’ouvrage, qui ne peut cependant pas être totalement imputé à l’auteur, demeure l’omniprésence du moteur de recherche Google dans son approche et analyse, que ce soit dans les choix et dilemmes techniques que dans la description de l’algorithme, mais qui n’est, en réalité, que le reflet de l’hégémonie écrasante du moteur sur ses concurrents et sa place d’acteur majeur du domaine à présent. Un historique riche, résumé de façon détaillée et accessible, accompagné d'encarts explicatifs pour les aspects plus techniques, font de cet ouvrage à la fois un panorama d’ensemble pertinent pour la compréhension des moteurs de recherche aujourd’hui.