Annales Scientifiques du Limousin

Édito

Pascal LABROUSSE 

Publié en ligne le 06 mars 2018

Chères lectrices et cher lecteurs,

voici donc un nouveau numéro des Annales Scientifiques du Limousin que vous n’attendiez peut-être pas mais l’Association Universitaire Limousine d’Etude et de Protection de l’Environnement (https://asso.unilim.fr/aulepe/) a décidé d’essayer de maintenir cet outil de dissémination du savoir que constitue notre revue ASL. Les Annales Scientifiques du Limousin vont donc rester encore quelque temps à la disposition des naturalistes du Limousin mais aussi de la région Nouvelle-Aquitaine et d’ailleurs, s’ils le souhaitent, afin de permettre une plus large diffusion de ces connaissances grâce notamment à la mise en ligne des articles sur le site dédié ASL (https://www.unilim.fr/asl/).

Ce numéro spécial des Annales Scientifiques du Limousin que vous tenez entre vos mains ou que vous consultez en ligne (c’est la nouveauté, tous les articles sont disponibles immédiatement en « open access » grâce au soutien de l’Université de Limoges) concerne les parcs et réserves naturels du Limousin. Ces parcs et réserves naturels qui continuent de se développer dans la région sont gérés par le Conservatoire d’Espaces Naturels Limousin qui est une structure associative crée en 1992 sous l’impulsion de Limousin Nature Environnement. Le CEN Limousin comporte une trentaine de salariés et gère environ 160 sites représentants environ 13,65 % du territoire Limousin avec 2700 ha maitrisés et gérés par le CEN, 220000 ha bénéficiant d’actions d’animation territoriales et 8500 ha soumis à des missions d’expertises et de conseil. Parmi ces sites, le CEN gère deux réserves naturelles nationales que sont la tourbière de Dauges et l’étang des Landes et assure ainsi parfaitement sa mission de conservation à long terme des espaces naturels et des paysages les plus remarquables du Limousin. Connaissance, protection, gestion, valorisation sont les 4 mots clés qui définissent l’action du CEN qui mène à bien ses activités en associant divers partenaires et notamment les associations naturalistes, mais aussi les propriétaires et les agriculteurs. Comme vous aller peut-être le découvrir ici, le CEN gère maintenant de nouvelles réserves régionales comme celle des Sauvages à proximité de la réserve nationale de la tourbière des Dauges. Les CEN est actuellement en pleine mutation pour s’adapter à la création de la région Nouvelle-Aquitaine et à la gestion des parcs et réserves naturels qui appartiennent à cette zone géographique beaucoup plus vaste et présentant des habitats très variés dont la gestion va présenter de nouveaux défis notamment en terme de protection et de conservation des espèces dans le contexte actuel de changement climatique et de 6èmeextinction de masse.

Je vous souhaite donc une très bonne lecture et de belles (re)découvertes !