Christelle Vincent-Fabert est à gauche de la photo.

Christelle Vincent-Fabert a reçu le prix jeune chercheur


Lors du colloque « Lymphormons-nous 2019 » organisée par l’association France Lymphome Espoir à Montpellier, Christelle Vincent-Fabert a reçu le prix jeune chercheur. Ce prix va lui permettre de poursuivre ses travaux développés dans le laboratoire CRIBL (Contrôle de la Réponse Immune B et Lymphoprolifération) UMR CNRS 7276 / INSERM 1262 à Limoges sur la maladie de Waldenström.

Christelle Vincent Fabert a reçu ce prix pour ses travaux menés dans l’équipe du Pr. Jean Feuillard, sur la maladie de Waldenström. Elle étudie en particulier la mise en place de modèles pré-cliniques visant une meilleure compréhension de cette maladie à l’heure actuelle incurable. La maladie de Waldenström est rare, on compte 180 à 300 nouveaux cas par an en France, et elle touche majoritairement les hommes. Il s’agit d’un cancer se manifestant par la prolifération et l’accumulation d’un sous-type de cellules immunitaires (les lymphocytes B) au niveau de la moelle osseuse et plus rarement au niveau des ganglions et de la rate. L’objectif de ses recherches est de mieux comprendre les premières étapes de la transformation tumorale afin par la suite de proposer des cibles thérapeutiques propres à la maladie de Waldenström pour laquelle il n’existe pas de traitement spécifique.


Contact :