L’insuffisante vaccination contre le papillomavirus

L’insuffisante vaccination contre le papillomavirus


Un article de Michel Cogné publié sur "The Conversation"

L’insuffisante vaccination contre le papillomavirus – un futur scandale sanitaire

Un article de Michel Cogné – Professeur des Universités Praticien Hospitalier (PUPH) et directeur du CRIBL (Contrôle de la Réponse Immune B et Lymphoproliférations, UMR CNRS 7276, Inserm 1262) paru sur The Conversation le 4 mars 2019.

Michel Cogné fait un point sur le cancer de l’utérus et un bilan du vaccin anti-papillomavirus en France et dans le monde… un sujet largement repris dans les médias en ce moment.

« Chaque année, 3000 Françaises apprennent qu’elles sont atteintes d’un cancer du col de l’utérus. Et chaque année, 1 100 de leurs concitoyennes décèdent de cette maladie, ce qui en fait la dixième cause de mortalité par cancer chez la femme en France. »

« Malheureusement, en France le déficit d’information scientifique et médicale solide et l’audience des fake news diffusées sur le sujet via les réseaux sociaux aboutit notamment à réduire la couverture vaccinale contre le papillomavirus en dessous de 20 % pour les jeunes femmes. Ce niveau est dramatiquement inférieur à l’objectif de 70 % théoriquement fixé par les autorités de santé et ne montre aucun progrès. »

> Lire l’article