REcyclamer, un bijou de technologie qui s'est appuyé sur les recherches du laboratoire PEIRENE

REcyclamer, un bijou de technologie qui s’est appuyé sur les recherches du laboratoire PEIRENE


Un exemple de la capacité d'innovation des laboratoires de l'Université de Limoges

La start-up REcyclamer Innovation fondée par Alan D’Alfonso Peral, actuellement incubée à l’AVRUL, et adossée au laboratoire PEIRENE a rencontré un vif succès lors de la présentation de son robot nettoyeur des eaux (mers, plans d’eau) au salon nautique du Grand Pavois qui s’est tenu à la Rochelle du 26 septembre au 1er octobre 2018.

REcyclamer Innovation s’est appuyé sur les recherches du laboratoire PEIRENE et l’Équipe de l’ENSIL-ENSCI spécialisée dans le traitement de l’eau et la gestion des déchets pour concevoir son prototype. Le robot nettoyeur permet d’agir dès la zone de rejet pour éviter la sédimentation des plastiques et leur transformation en micro plastiques (<5mm) difficilement récupérables par la suite. Il est aussi équipé de filtres adsorbants permettant la rétention des hydrocarbures en surface. Même s’il existe d’autres solutions pour récupérer les plastiques dans les océans, le robot REcyclamer a la particularité de s’adapter à des milieux de forte activité (ports, bases nautiques…), de par sa petite taille et son autonomie énergétique utilisant l’énergie renouvelable. Il peut collecter des déchets entre les bateaux grâce à un système innovant d’aspiration. La plus petite taille mesure moins de 2m de long pour 1m de large et possède un panier intégré de 200L pour la collecte des déchets solides associé à un traitement en temps réel des hydrocarbures.

Recyclamer est un aspirateur aquatique écologique qui fonctionne avec des panneaux photovoltaïques et embarque des capteurs permettant d’analyser la qualité des eaux dont les données sont envoyées sur téléphone ou sur tablette, permettant ainsi de comparer le niveau de pollution de l’eau avant et après nettoyage.

REcyclamer a signé un partenariat avec EDF pour finaliser les essais sur les prototypes en vue d’apporter de dernières améliorations. Ces essais seront réalisés sur des lacs de la Nouvelle-Aquitaine. Deux robots ont déjà été vendus et dix sont en attente de démonstration pour des commandes de partenaires du Nord de l’Angleterre, de Belgique, d’Espagne et de Grèce. L’industrialisation sera assurée par Prototig et l’assemblage par REcyclamer Innovation.

Alan D’Alfonso Pera sera présent au salon nautique de Paris du 8 au 16 décembre pour y rencontrer des investisseurs et en juillet 2019 au Yacht club de Monaco.

> Retrouvez l’interview de Alan D’Alfonso Peral sur le site de l’Université de Limoges

> Reportage réalisé par France 3 – Nouvelle Aquitaine