La recherche au CDES récompensée par le Ministère des Sports

La recherche au CDES récompensée par le Ministère des Sports


La thèse de Jérémie BASTIEN permet une amélioration de la compréhension de l’évolution du secteur du football professionnel européen

La recherche au CDES récompensée par le Ministère des Sports

Jérémie BASTIEN, économiste à l’OMIJ (Observatoire des Mutations Institutionnelles et Juridiques, EA3177) – Équipe du CDES (Centre de Droit et d’Économie du Sport), vient d’être récompensé par le prix de thèse de l’Observatoire de l’Économie du Sport pour sa thèse sur « Le football professionnel européen dans un système capitaliste financiarisé en crise : une approche régulationniste des facteurs de changement institutionnel » soutenue le 5 décembre 2017. Ses travaux ont été reconnus pour trois qualités principales : l’originalité de la thèse soutenue, la qualité du travail rendu, la pertinence de l’analyse pour mieux comprendre la crise économique du football en Europe.

Le Conseil scientifique de l’Observatoire de l’Économie du Sport a considéré que la thèse de Jérémie BASTIEN permet une amélioration de la compréhension de l’évolution du secteur du football professionnel européen, et notamment de sa dualisation généralisée. On assiste en effet à une accentuation des inégalités entre pays mais également entre clubs à l’intérieur de chaque pays. Jérémie Bastien s’est interrogé sur l’issue d’une telle situation, à supposer que l’on ne puisse pas réduire ces inégalités qui nuisent à la réalisation de l’équilibre compétitif. Verra-t-on ainsi demain la création d’une super-ligue à l’américaine ?

Cette thèse, dirigée par le Professeur Jean-Jacques GOUGUET, témoigne de la vitalité de la recherche menée au plus haut niveau renforçant encore un peu plus la notoriété du CDES dans ce champ d’analyse.

D’autant plus que Maxence FRANCESCHI, doctorant CDES-OMIJ, a reçu dans le même temps le prix du meilleur mémoire de Master en économie du sport. Dans ce travail, il s’attache à décrire et à expliquer l’état d’avancement actuel de la recherche sur l’évaluation économique de l’activité physique sur ordonnance.

La prescription d’activité physique adaptée est entrée dans le cadre législatif grâce à la loi de modernisation du système de santé de 2016 mais les études sur l’efficience de celle-ci continuent de manquer. Ce mémoire décrit ainsi l’état de la littérature économique dans le champ des activités physiques adaptées avant de s’attarder sur les freins qui empêchent une littérature plus vaste et plus homogène de voir le jour.

Enfin, il dresse une liste des difficultés spécifiques à l’activité physique qui rendent complexe l’exercice de l’évaluation économique.


  • Contact :