De quoi Poitiers est-il le discours ? 732, Charles Martel : hypertrophie1 d’un stéréotype extrémisant https://www.unilim.fr/dire/852 Le toponyme Poitiers apparaît régulièrement dans l’actualité médiatique et politique. Il apparait dans des contextes particuliers à propos d’événements qui mettent en scène une stéréotypie doxique tronquée : Poitiers n’est pas le lieu de la Bataille de Poitiers. Les stéréotypes de dépréciation ou de discrétion rencontrés dans le corpus de commentaires internautes se réalisent entre jugement négatif et esquive des positionnements identitaires. Ces positionnements permettent une mise en écho idéologique de participation ou de distance par rapport au discours social ambiant.A travers l’évocation du stéréotype-pivot Poitiers, se réalise une mise en scène de l’ordre identitaire établi. L’altérité y est le plus souvent visée à des fins discriminatoires. Le toponyme devient la caution symbolique de discours idéologiques toujours en train de se faire stéréotype. The place name Poitiers appears regularly in the media and in political current events. It appears in special contexts about events which stage a doxical truncated stereotypy—Poitiers is not the battlefield of the Battle of Poitiers. The stereotypes of depreciation or discretion found in the corpus of Internet users’ comments either take the form of negative value judgments or avoid taking an identity position. These positions allow an ideological echo of participation or distance in relation to the social discourse.Through the evocation of Poitiers as a pivotal stereotype, a staging of the established identity order is carried out. Otherness is most often targeted for discriminatory purposes. The place name becomes the symbolic pledge of ideological narratives always in the process of being stereotyped. Numéros La stéréotypie des altérités : clichés, formules, ... fr Fri, 16 Jun 2017 18:35:24 +0200 Fri, 14 Dec 2018 13:44:45 +0100 https://www.unilim.fr/dire/852 0