Président de l’Union des Employeurs de l’Économie Sociale (UDES), depuis 2015, composée de 25 syndicats d’employeurs qui emploient un million de salariés. Directeur général d’ADEDOM, depuis 2006 : Fédération Nationale d’Aide et de Soins à Domicile regroupant 350 entreprises associatives et 25000 salariés. Vice-président du Conseil Supérieur de l’Économie Sociale (CSESS) et membre du Conseil d’Orientation de l’Emploi (COE).  A consacré l’intégralité de son parcours professionnel au secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS).


President of Union of Employers in the Social Economy (UDES), since 2015, which is made up of 25 employers’ unions that employ one million employees. CEO of ADEDOM, since 2006: a National Union of 350 nonprofit organizations employing 25,000 careers and nurses. Vice President of the Higher Council for Social Economy (CSESS) and a member of the Employment Guidance Board (COE). He has devoted his entire career to the social and solidarity-based economy sector (ESS).


POUR UNE RÉVOLUTION DE L’OFFRE DANS L’AIDE A DOMICILE : UNE UTOPIE RÉALISTE

Face au vieillissement, les personnes âgées veulent rester à domicile et souhaitent bénéficier d’une vie sociale, être actrices de leur vie et autonomes le plus longtemps possible.
Mais le secteur, tel qu’il est organisé aujourd’hui, ne permet pas de répondre à cette attente profonde, car il est à bout de souffle. L’entourage familial s’épuise ; les professionnels, très investis, sont en grande souffrance manquent de reconnaissance et de temps. Insuffisamment entourées chez elle, les personnes âgées basculent dans des problèmes de santé et de dépression.

Face à cette situation, ADEDOM qui rassemble 350 associations et 25000 professionnels de l’aide à domicile propose une offre élargie d’un bouquet de service, pour permettre un accompagnement de qualité. Ce bouquet intègre sept grandes prestations recommandées par la communauté médicale : une mission initiale de diagnostic et d’orientation des personnes âgées, dix ateliers collectifs par an de prévention des chutes et sensibilisation à l’activité physique, 52 sorties véhiculées par an, 12h d’assistance administrative, une coordination des soins et services, dix heures d’apprentissage et usage de la technologie, un forfait annuel d’équipements connectés et télé médecine. Le coût global a été chiffré à 3,7 milliards d’euros.

ADEDOM a diligenté une étude réalisée par le cabinet Citizing, spécialisé dans l’évaluation des politiques publiques, pour mesurer les gains socio-économiques de ce nouveau bouquet de service qui correspond à une véritable révolution de l’offre.

L’étude montre que cette nouvelle offre génère des gains liés à la réduction du passage aux urgences, à la réduction des hospitalisations, au fait d’intégrer des Ephad bien plus tardivement, à la prolongation de l’autonomie. Elle démontre aussi que le bouquet de service est pratiquement autofinancé, au bout de deux ans de mise en œuvre.

Mots clés : aide à domicile, autonomie, révolution de l’offre, gains socio-économiques, politique publique


FOR A REVOLUTION IN SUPPLY IN HOME CARE: A REALISTIC UTOPIA

With the existence of an ageing population, older people want to stay at home and enjoy a social life, be proactive in their lives and independent as long as possible. But, the sector as it is organized today does not meet this deep expectation. It is at a breaking point.

The family environment is exhausted, the highly invested professionals are suffering greatly, lacking in recognition and time. Insufficiently supported in their homes, the elderly succumb to health problems and depression.

Faced with this situation, ADEDOM, which brings together 350 nonprofit organizations and 25,000 home care professionals, offers an expanded range of services to enable quality support.
This package includes seven major services recommended by the medical community: an initial

mission for the diagnosis and guidance of the elderly, ten group workshops per year for the prevention of falls and awareness of physical activity, 52 outings per year, 12 hours of administrative assistance, coordination of care and services, 10 hours of learning and use of technology and an annual package of connected equipment and telemedicine.
The total cost is 3.7 billion euros.

ADEDOM has carried out a study realized by Citizing, a firm specializing in evaluating public policies to measure the socio-economic gains of this new service package that corresponds to areal revolution in supply.

The study shows that this new offer generates gains linked to the reduction of the transition to emergency departments (A&E), the reduction of hospitalizations, and a delay in the entry to care homes and the extension of autonomy. It shows too that the service package is almost self-sustaining after two years of implementation.

Keywords: home help, autonomy, supply revolution, socio-economic gains, public policy