Dans l’esprit d’ouverture européenne et internationale, les doctorant.e.s de l’Université de Limoges peuvent bénéficier d’un soutien financier à la mobilité dans le cadre de la présentation d’une communication à un colloque/congrès/séminaire en France ou à l’étranger, mais aussi à l’occasion d’un séjour scientifique à l’étranger.

Modalités de prise en charge par le Collège Doctoral :

  • Pour les colloques/congrès/séminaires : seules les participations aux colloques/congrès/séminaires d’envergure internationale avec présentation d’une communication orale ou d’un poster peuvent être prises en charge. Cette prise en charge concerne les frais de mission (transport, hébergement, restauration) sur frais réels plafonnés à hauteur de 350 € pour les manifestations en Europe et 700 € hors Europe. Les frais d’inscription au colloque et les frais de visa ne sont pas pris en charge par le Collège Doctoral.
  • Pour les séjours scientifiques à l’étranger : seul 1 séjour scientifique par doctorant.e sur la durée de la thèse pourra être financé. Cette prise en charge concerne les frais de mission (transport, hébergement, restauration) sur frais réels plafonnés à hauteur de 1 500 €.

Procédure à suivre pour une déposer une demande d’aide à la mobilité :

  1. Le/la doctorant.e complète le formulaire de demande de financement et le soumet pour avis et signature à son/sa directeur.rice de thèse (cadre 2).
  2. Le/la doctorant.e transmets le formulaire accompagné des pièces justificatives à son Unité de Recherche.
  3. L’Unité de Recherche complète le cadre 3 du formulaire et le transmet au gestionnaire de l’École Doctorale concernée, accompagné des pièces justificatives fournies par le/la doctorant.e.
  4. Le gestionnaire de l’École Doctorale notifie la recevabilité de la demande au/à la doctorant.e et à l’Unité de Recherche.

A l’issue de la mission, le/la doctorant.e s’engage à remettre tous les justificatifs de transport et de séjour originaux (billets, cartes d’embarquement, factures…) au collège doctoral dans un délai de 15 jours après la mission.

Attention, les demandes de mobilité dont les missions sont prévues avant le 20 mai 2019 ne pourront être honorées faute de financement.