Label « Doctorat Européen »



Critères d’éligibilité :

La Confédération des Conférences de Recteurs de l’Union Européenne (devenue aujourd’hui Association Européenne des Universités) a fixé 4 conditions cumulatives pour l’obtention du label « Doctorat Européen » :

  • Le doctorat doit en partie avoir été préparé pendant un séjour de recherche d’au moins trois mois dans un état européen* autre que celui de soutenance ;
  • L’autorisation de soutenance est accordée au vu des rapports rédigés par au moins deux rapporteurs appartenant à des établissements d’enseignement supérieur de deux états européens différents et autre que celui de soutenance ;
  • Au moins un membre du jury doit appartenir à un établissement d’enseignement supérieur d’un état européen autre que celui de soutenance ;
  • Une partie de la soutenance doit être effectuée dans une langue officielle de l’Union Européenne autre que celle du pays de soutenance.

* pays membres de l’Union Européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Lettonie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suède) ou de l’Association Européenne de Libre Echange (Islande, Lichtenstein, Norvège et Suisse).

Procédure de demande de label « Doctorat Européen » :

1. Au minimum 3 mois avant la soutenance, le doctorant complète le formulaire et le soumet successivement pour avis et signature aux personnes suivantes : directeur de thèse, directeur de l’unité de recherche, référent dans l’organisme d’accueil dans lequel le séjour de recherche a été effectué.
2. Le doctorant transmet le formulaire au gestionnaire de l’école doctorale, accompagné d’un compte-rendu du séjour de recherche rédigé par le doctorant et visé par le référent de l’organisme d’accueil dans lequel le séjour de recherche a été effectué. Il s’agit d’une synthèse d’une à deux pages précisant notamment l’intérêt du séjour, les principaux chercheurs rencontrés, les principaux résultats et l’adéquation avec les objectifs de la thèse, les
participations à des manifestations scientifiques dans l’organisme d’accueil, les projets éventuels de publications avec les chercheurs de l’organisme d’accueil.
3. Le gestionnaire de l’école doctorale recueille l’avis du directeur de l’École Doctorale puis intègre le formulaire et le compte-rendu du séjour de recherche au dossier de soutenance.
4. Le gestionnaire de l’école doctorale notifie la décision du jury de soutenance au doctorant.