Dans la même rubrique Bibliographie
Neurochirurgie fonctionnelle
Enfant
Infectieux
Tumeurs cérébrales
Pathologie rachis moelle nerf
Vous êtes ici : Acceuil > Manuel & Thèses > Manuel de neurochirurgie

Techniques

Publié le : 24 octobre 2006
Par : Gilbert DECHAMBENOIT
 Imprimer l'article
 Envoyer l'article par mail
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


PONCTION LOMBAIRE, p1
TRACTION CERVICALE, p2
TRACHÉOTOMIE, p3
HÉMATOME SOUS DURAL CHRONIQUE, p4
DÉRIVATION VENTRICULAIRE EXTERNE, p5
DÉRIVATION VENTRICULO-PÉRITONÉALE, p6
HERNIE DISCALE LOMBAIRE, p7
LAMINECTOMIE, p8
OSTÉOSYNTHÈSE LOMBAIRE, p9
RACHIS CERVICAL : abord antéro-latéral, p10
VOLET FRONTO TEMPORAL “PTÉRIONAL”, p11
ABORD DE LA FOSSE CÉRÉBRALE POSTÉRIEURE PAR VOIE POSTÉRIEURE, p12
PRINCIPE DE LA STÉRÉOTAXIE, p13
PRINCIPAUX ABORDS, p14

HÉMATOME SOUS DURAL CHRONIQUE


  • Anesthésie générale ou locale selon l’état de coopération du patient.
  • Taille d’une rondelle osseuse à l’aide d’une tréphine (ou réalisation de 2 trous de trépans aux 2 pôles de l’épanchement)
  • Ouverture cruciforme de la dure mère.
  • Évacuation de la collection.
  • Lavage soigneux et abondant de la cavité jusqu’à ce que le liquide se clarifie.
  • Ouverture de 1 à 2 cm de la membrane interne sans effraction de l’arachnoïde.
  • L’injection de sérum dans l’espace sous dural prévient l’installation d’une pneumatocèle expansive post opératoire.
  • Drainage non aspiratif par l’intermédiaire d’une lame souple, à garder pendant 3 à 4 jours.
  • Nécessité parfois d’une réexpansion cérébrale par injection intrathécale (PL) de Ringer lactate.
  • Un épanchement persistant post-opératoire est fréquent et ne justifie une reprise chirurgicale qu’en présence d’une aggravation de l’état clinique.

Complications : pneumatocèle expansive post-opératoire, récidive, empyème.

  • La RÉHYDRATATION est importante à réaliser car il persiste souvent un collapsus cérébral pouvant être source de récidive. Elle est instaurée au sortir du bloc :
    • per os si la conscience le permet,
    • par perfusion : 2 litres de Ringer ou glucosé 5% + 4g de NaCl et 2g de KCL/l
(JPEG)