Dans la même rubrique Bibliographie
Neurochirurgie fonctionnelle
Enfant
Infectieux
Tumeurs cérébrales
Pathologie rachis moelle nerf
Vous êtes ici : Acceuil > Manuel & Thèses > Manuel de neurochirurgie

Techniques

Publié le : 24 octobre 2006
Par : Gilbert DECHAMBENOIT
 Imprimer l'article
 Envoyer l'article par mail
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


PONCTION LOMBAIRE, p1
TRACTION CERVICALE, p2
TRACHÉOTOMIE, p3
HÉMATOME SOUS DURAL CHRONIQUE, p4
DÉRIVATION VENTRICULAIRE EXTERNE, p5
DÉRIVATION VENTRICULO-PÉRITONÉALE, p6
HERNIE DISCALE LOMBAIRE, p7
LAMINECTOMIE, p8
OSTÉOSYNTHÈSE LOMBAIRE, p9
RACHIS CERVICAL : abord antéro-latéral, p10
VOLET FRONTO TEMPORAL “PTÉRIONAL”, p11
ABORD DE LA FOSSE CÉRÉBRALE POSTÉRIEURE PAR VOIE POSTÉRIEURE, p12
PRINCIPE DE LA STÉRÉOTAXIE, p13
PRINCIPAUX ABORDS, p14

ABORD DE LA FOSSE CÉRÉBRALE POSTÉRIEURE PAR VOIE POSTÉRIEURE


  • Position assise ou
  • Décubitus ventral, billots sous les épaules et les épines iliaques antérieures entraînant une liberté abdominale.
  • Incision cutanée sagittale partant de 4cm au dessus de la protubérance occipitale externe - ou si possible en dessous (Choux )- jusqu’à l’épineuse de C5.
  • Section du raphé médian.
  • Section et ruginage des insertions musculo-aponévrotiques.
  • Dégagement des berges postérieures du foramen magnum et de l’arc postérieur de l’atlas en se méfiant de l’artère vertébrale dans sa portion atlanto occipitale où elle épouse le versant postérieure de l’articulation atlanto-occipitale. Dans ce trajet atlanto-occipitale il existe de larges veines anastomotiques formant un plexus veineux périartériel.
  • Trou de trépan occipital (2 ou 4) puis :
    • crâniotomie ou
    • crâniectomie occipitale de haut en bas jusqu’au segment postérieure du foramen magnum et latéralement jusqu’à la gouttière latérale du digastrique.
  • Respect du sinus latéral.
  • Hémostase du diploé à la cire à os et des veines émissaires qui se jettent dans le sinus latéral.
  • Ouverture de la dure-mère en lyre ou en Y de part et d’autre du sinus occipital dont on clippe le bec inférieur.
  • La fermeture de la duremère doit être méticuleuse dans le but de réaliser une étanchéité parfaite afin déviter une fistule de LCS.
  • Fermeture soigneuse du plan musculo-aponévrotique et cutanée.
(JPEG)