Dans la même rubrique Bibliographie
Techniques
Enfant
Infectieux
Tumeurs cérébrales
Pathologie rachis moelle nerf
Vous êtes ici : Acceuil > Manuel & Thèses > Manuel de neurochirurgie

Neurochirurgie fonctionnelle

Publié le : 24 octobre 2006
Par : Gilbert DECHAMBENOIT
 Imprimer l'article
 Envoyer l'article par mail
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


NÉVRALGIE FACIALE ESSENTIELLE, p1
CHIRURGIE DE L’ÉPILEPSIE, p2
MOUVEMENTS ANORMAUX, p3
SPASTICITÉ., p4

CHIRURGIE DE L’ÉPILEPSIE


Le traitement chirurgical de l’épilepsie s’adresse aux malades :

  • présentant une résistance au traitement médical,
  • handicapés par la fréquence et la gravité des crises
  • ayant des crises focales suivies ou non d’une généralisation.

Une coopération multidisciplinaire est indispensable. La localisation du foyer épileptogène fait appel : à la sémiologie clinique, aux examens neuropsychologiques, sans oublier les examens paracliniques : IRM (tumeurs, dysplasies corticales, sclérose hippocampique, hamartomes,...), angiographie, enregistrements vidéo-télémétriques. L’imagerie métabolique, SPECT et PET, n’est indiquée que lorsqu’il y a une indication chirurgicale. Des techniques invasives s’avèrent parfois nécessaires pour préciser la zone épileptogène (le foyer épileptogène peut “déborder” la lésion) : électrocorticographie (ECoG), stéréo-électro-encéphalographie (SEEG).

TRAITEMENT
Résections cérébrales : lésionnectomies, résections corticales temporales (amygdalo-hippocampectomie, lobectomie temporale antérieure), frontales.
Palliatives : callosotomies (crises toniques ou atoniques avec chutes), trans-sections verticales sous-piales (zones fonctionnelles), hémisphérectomies (hémiplégies cérébrales infantiles), hémi-sphérotomie, stimulation du pneumogastrique.

La disparition des crises est observées dans 20 à 80% des cas (70% pour les épilepsies temporales).