Dans la même rubrique Bibliographie
Techniques
Neurochirurgie fonctionnelle
Enfant
Infectieux
Pathologie rachis moelle nerf
Vous êtes ici : Acceuil > Manuel & Thèses > Manuel de neurochirurgie

Tumeurs cérébrales

Publié le : 5 octobre 2006
Par : Gilbert DECHAMBENOIT
 Imprimer l'article
 Envoyer l'article par mail
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


TUMEURS CÉRÉBRALES, p1
GLIOMES, p2
OLIGODENDROGLIOME, p3
ÉPENDYMOMES, p4
PAPILLOME DES PLEXUS CHOROÏDES, p5
MÉNINGIOMES, p6
MÉTASTASES CÉRÉBRALES, p7
TUMEURS DE LA RÉGION HYPOPHYSAIRE, p8
ADÉNOMES HYPOPHYSAIRES, p9
ADÉNOME A PROLACTINE, p10
ADÉNOME A GH : ACROMÉGALIE, p11
ADÉNOMES GONADOTROPES, p13
ADÉNOMES NON FONCTIONNELS, p14
ADÉNOMES CORTICOTROPES (Maladie de CUSHING), p15
CRÂNIOPHARYNGIOME, p16
KYSTE COLLOÏDE du 3 ème ventricule (V3), p17
TUMEURS DE LA RÉGION PINÉALE, p18
TUMEURS DE L’ANGLE PONTO-CÉRÉBELLEUX, p19
ASTROCYTOME DU CERVELET, p20
MÉDULLOBLASTOME, p21
HÉMANGIOBLASTOME de la FOSSE POSTÉRIEURE, p22
GLIOMES DU TRONC CÉRÉBRAL, p23
LYMPHOMES PRIMITIFS CÉRÉBRAUX, p24
TUMEURS DES VOIES OPTIQUES, p25
MÉNINGIOMES DU NERF OPTIQUE, p26
TUMEURS DE L’ORBITE, p27
TUMEURS DU CRÂNE, p28

GLIOMES DU TRONC CÉRÉBRAL


Les gliomes du tronc cérébral sont plus fréquentes chez l’enfant (10 à 15% des tumeurs de la fosse postérieure) que chez l’adulte.

NEUROPATHOLOGIE
Ils sont souvent infiltrants, respectant habituellement le V4, avec parfois des portions exophytiques ou kystiques. Ils peuvent être bénins ou malins.

CLINIQUE
1 - Syndrome pyramidal, syndrome cérébelleux. Les voies sensitives sont habituellement respectées.
2 - Paralysie uni-puis bilatérale des nerfs crâniens, en particulier les nerfs oculomoteurs et le nerf facial
3 - HTIC tardive. L’évolution est lentement progressive (5 ans ou plus), avec parfois des poussées partiellement régressives.

PARACLINIQUE 1 - IRM .

(JPEG)

2 - TDM . Hypo ou isodensité ne prenant pas le produit de contraste ; “gros” tronc cérébral avec comblement des citernes ; refoulement du 4ème ventricule.

(JPEG)

Diagnostic différentiel
Principalement : les malformations vasculaires cryptiques, tuberculomes, abcès, myélinose centropontique, SEP,.....

TRAITEMENT
Il fait appel à la chirurgie, à la radiothérapie et à la chimio-thérapie mais les résultats sont décevants, 4% de survie à 5 ans pour les formes diffuses. Les biopsies par voie stéréotaxique permettent une approche diagnostique histologique. Les formes bulbo-médullaires, le plus souvent de type astrocytaire bénin sont des lésions chirurgicales (Choux).