Dans la même rubrique Bibliographie
Techniques
Neurochirurgie fonctionnelle
Enfant
Infectieux
Tumeurs cérébrales
Vous êtes ici : Acceuil > Manuel & Thèses > Manuel de neurochirurgie

Pathologie rachis moelle nerf

Publié le : 2 octobre 2006
Par : Gilbert DECHAMBENOIT
 Imprimer l'article
 Envoyer l'article par mail
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


Compressions médulaires lentes non traumatiques, p1
COMPRESSIONS MÉDULLAIRES AIGUËS, p2
MÉTASTASES SPINALES, p4
TUMEURS INTRA DURALES, p5
TUMEURS INTRAMÉDULLAIRES, p6
MAL DE POTT, p7
SPONDYLODISCITES NON TUBERCULEUSES, p8
TUMEURS PRIMITIVES DU RACHIS, p9
SCIATIQUE PAR HERNIE DISCALE, p10
CANAL LOMBAIRE ÉTROIT, p12
MYÉLOPATHIE CERVICARTHROSIQUE, p15
MALFORMATIONS DE LA CHARNIÈRE OCCIPITO - CERVICALE, p17
HERNIE DISCALE THORACIQUE, p18
SYNDROME DU CANAL CARPIEN, p19

MAL DE POTT


La tuberculose du rachis intéresse le plus souvent les disques et les corps vertébraux (mal de Pott), et rarement l’arc postérieur NEUROPATHOLOGIE
Le foyer initial est presque toujours osseux, réalisant une spondylite tuberculeuse. Il se produit ensuite une perforation de la corticale vers le disque qui se réduit. L’infection se propage secondairement vers les corps sus et sous jacents - atteignant 2 à 3 vertèbres dans 80% des cas- soulève le LVCP et peut créer une épidurite, une pachyméningite, une thrombose de l’artère spinale. La fusée caséeuse peut s’étendre ensuite vers le creux sus claviculaire, les triangles de Scarpa, de J-L Petit. Une fistulisation peut s’observer. Les fongosités caséeuses réduisent la vertèbre à une“ coque sans noix” qui s’écrase entraînant une cyphose, une luxation. Le siège le plus fréquent est entre T8 - L3, mais tout le rachis peut être intéressé. CLINIQUE
S’enquérir d’une notion de contage,
1 - Rachialgie.
2 - Compression médullaire.
3 - Déformation rachidienne.

PARACLINIQUE
1 - Radiographie du rachis : pincement discal, irrégularité des plateaux, géodes, cyphose, tassement vertébral cunéiforme, abcès “fuseau” paravertébral.
2 - IRM.

(JPEG)

3 - TDM
4 - Biopsie transcutanée à visée diagnostique (bactériologie, anatomo-pathologie, PCR)
-  et bien entendu une IDR, une radiographie du thorax, un tubage gastrique,..... Une sérologie VIH devra être proposée.

TRAITEMENT
1- Chimiothérapie antituberculeuse pendant 6 à 9 mois.
2 - Chirurgical. Opération de Hogdson : abord antéro-latéral du foyer avec exérèse du caséum, des séquestres, de l’os nécrosée associé à la pose d’un greffon dans l’os sain. La laminectomie devra être évitée, la lésion étant antérieure. Au cours du traitement orthopédique, la contention plâtrée est sans intérêt. Le nursing est fondamental. L’indication chirurgicale est difficile car ”...les paraplégies flasques ne guérissent jamais. 70 à 80% des paraplégiques guérissent quelque soit le traitement “ (Martini).