Dans la même rubrique Bibliographie
Techniques
Neurochirurgie fonctionnelle
Enfant
Infectieux
Tumeurs cérébrales
Vous êtes ici : Acceuil > Manuel & Thèses > Manuel de neurochirurgie

Pathologie vasculaire

Publié le : 28 avril 2006
Par : Gilbert DECHAMBENOIT
 Imprimer l'article
 Envoyer l'article par mail
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


Hémorragie méningée, p1
Anévrisme artériel intrâcranien, p2
Sténose carotidienne, p3
Hématome intra cérébral spontané, p4
Malformations vasculaires cérébrales, p5
Angiomes carverneux intracérébraux (cavernous hemangioma, cavernome ), p6
Angiomes veineux, p7
Télangiectasies, p8
Fistules carotido-carverneuses, p9
Fistules artério-veineuses de la dure mère, p10
Anévrisme de l’ampoule de Galien, p11

Fistules artério-veineuses de la dure mère


Les fistules artério-veineuses de la dure - mère (FAVD) mettent en communication des branches artérielles (carotide interne, externe, vertébrale) et un sinus veineux, en général le sinus latéral et sigmoïde. Le drainage est rarement cortical. L’étiologie est mal connue et les origines le plus souvent invoquées sont : traumatique, infectieuse (O.R.L.), secondaire à une thrombose veineuse cérébrale, une maladie systémique ou une intervention. Une prédominance féminine est classiquement admise, surtout après la quarantaine.

NEUROPATHOLOGIE
On distingue les FAVD (Djindjian - Merland) :

  • se drainant directement dans un sinus en iso-courant
  • à contre-courant avec un reflux dans les sinus d’amont avec ou sans participation des veines corticales
  • à drainage veineux cortical
  • avec une ectasie pseudo-tumorale
  • avec une efférence vers les veines médullaires cervicales.

Elles doivent être distinguées des angiomatoses cortico- méningées et des angiomatoses cérébrales avec participation méningée.
Microscopie : vaisseaux dysplasiques, tortueux incorporés ou plaqués contre la dure-mère.

CLINIQUE
Asymptomatique ou
1 - Céphalées.
2 - Souffle intra-crânien prédominant dans la région mastoïdienne associé à des acouphènes.
3 - Hémorragie méningée, sous-durale, rarement intra-parenchymateuse.
4 - HTIC par un syndrome de masse.
5 - Exophtalmie sans souffle, paralysie oculomotrice (sinus caverneux).
6 - rarement crise d’épilepsie ou signes médullaires cervicaux.

PARACLINIQUE
1 - Angiographie de tous les axes vasculaires crâniens.
Le Doppler est très évocateur en fonction du contexte clinique.

La TDM et l’IRM sont normales en dehors des complications.

TRAITEMENT

  • Endovasculaire : embolisation par cathétérisme sélectif artériel ou rétrograde veineux (ballonnet, coils)
  • Chirurgie
  • Compression vasculaire manuelle.