Journée d’étude « L’Edition africaine et la fabrique de la littérature » – MECA, Bordeaux, 11 Juin 2021

11 juin 2021

Journée d’étude

L’Édition africaine et la fabrique de la littérature

(Direction scientifique : Jean-Michel Devésa)

en partenariat

avec l’ALCA, l’Institut des Afriques, le Laboratoire Les Afriques dans le monde, Migrations culturelles aquitaine afriques (MC2a), La Région La Nouvelle Aquitaine

Argumentaire

Trop souvent, même à l’université, la critique littéraire ne se penche sur les productions africaines en français que du point de vue du « motif », de l’histoire relatée, des thèmes abordées.

Fort heureusement, il arrive de plus en plus qu’on ait le souci d’examiner ces textes à partir d’une « grille » de lecture prenant en compte les questions de poétique, de modèle et d’esthétique.

Cependant, les approches mettant l’accent sur la fabrique de ces littératures demeurent trop peu nombreuses, malgré les « outils » d’investigation à disposition (qu’on songe aux analyses de P. Bourdieu et de ses continuateur.trice.s ; à ceux de B. Mouralis et de Pierre Halen) pour explorer les champs littéraires français et en français, et leurs articulations. La présente Journée d’étude réunissant des écrivain.e.s, des universitaires et des critiques d’Afrique et du « Nord », entend contribuer à la dynamisation de ces recherches.

Lieu de la Journée d’étude

Bordeaux : à la MECA

https://www.la-meca.com/

Parvis Corto Maltese, Quai de Paludate, Bordeaux

Programme

Matin

09h30 : Accueil des participants.

09h45 : Ouverture des travaux et mots de bienvenue

(Alca, l’Institut des Afriques, le Laboratoire Les Afriques dans le monde et Migrations culturelles aquitaine afriques, La Région La Nouvelle Aquitaine, l’Université de Limoges)

10h15 : L’Espace littéraire africain (études de cas) Séance présidée par Guy Lenoir (MC2a)

10h20 : Céline Gahungu : « Autour des pièces radiophoniques du Concours Théâtral interafricain »

10h50 : Ethmane Sall : « La Fabrique de la littérature au Sénégal : vers une libération culturelle ? »

11h20 : Pause

11h30 : Sylvere Mbondobari « L’Éditeur comme producteur de littérature : les écrivains-éditeurs dans le système littéraire gabonais »

12h00 : Kangni Alem : « La Collection ‘Filbleu’ des éditions Continents : les enjeux d’une expérience éditoriale au Togo »

12h30 : Sami Tchak : « Édition avec ou sans éditeur ? Les maisons du tout-venant »

13h00 : Pause déjeuner

Après-midi

14h15 : La Fabrique africaine de la littérature : de nouveaux défis à releverSéance présidée par Nirina Ralantoaratsimba (écrivaine)

14h20 : Frédérique Tudoire-Surlapierre : « « Les Nouveaux Défis des éditions africaines »

14h50 : Ferdulis Odome Angone : « Le Cas pratique de Femmes noires francophones »

15h20 : Pause

15h25 : Flore Agnès Nda Zoa : « Les Classiques littéraires « africains » : et si on les rééditait en Afrique ? »

15h55 : Boubacar Boris Diop : « Le Nouveau Paysage littéraire sénégalais : de la francographie à la wolophonie »

16h25 : Pause

16h30 : Écrire et éditer en Algérie – Séance présidée par Jean-Michel Devésa (Écrivain, Université de Limoges, France)

16h35 : Christiane Chaulet-Achour : D’un monopole d’État à une diversification éditoriale, de la fin des années 1980 à aujourd’hui en Algérie : la littérature gagnante ? »

17h05 : Tristan Leperlier : « La Fabrique transnationale de la littérature : Édition algérienne et édition des Algériens »

17h35 : Rebecca Loescher : « Regards croisés sur un récit féminin. Enjeux de la réédition outre-méditerranéenne de Au commencement était la mer de Maïssa Bey »

Lien conduisant aux vidéos de la journée mise en ligne sur le site de l’Institut des Afriques (Bordeaux) :

Retour sur la Journée d’Étude Littéraire

 

 




université ouverte 
source de réussites