« INTIMITÉ ET VIOLENCES » Deuxième journée d’études du réseau ALEC (Amérique Latine Europe Caraïbes) « Relations de genre et pratiques sociales »


Programme définitif 12 avril 2012_Page_1

Dans le secret de l’alcôve, dans la participation active ou passive, ouverte ou occulte, ponctuelle ou prolongée, les relations se construisent et/ou se détruisent. Droit à la différence, à la contraception, consentement, droit de choisir son conjoint, droit au divorce, de disposer de son corps, régulés par les violences : violences multiples et variées, violences domestiques masculines et/ou féminines, viols, incestes, viols de guerre en passant par les violences au travail, à la prostitution, aux rivalités amoureuses… La sphère privée s’inscrit-elle, dès lors, comme scène publique et politique ? L’intimité, en s’échappant de la sphère domestique, déplace-t-elle l’invisible dans l’espace public ? Quelle est la frontière de l’intime, sa signification estelle polysémique entre et à l’intérieur des relations ? La journée d’étude se déclinera en plusieurs axes : • Comment la parole et les discours des femmes circulent pour dire la souffrance des violences dans des contextes divers ? A partir de leurs témoignages nous nous interrogerons à la fois sur les conséquences psychiques, sociales, juridiques et institutionnelles qu’elles entraînent. • Le récit médiatique, littéraire, anthropologique, historique, révèle des formes à la fois narratives et politiques de l’intimité et des violences faites au sujet, pour en restituer quelle lecture et quelle lisibilité sociétale ? • Quel est cet objet « intimité » ? Nous questionnerons cette notion polysémique aux significations mouvantes dans des temps et espaces donnés. D. Gay-Sylvestre P. Alonso

12 avril 2012

 

Faculté des Lettres et Sciences Humaines
39E Rue Camille-Guérin
87036 LIMOGES Cedex
Tél. +33 (5) 05 55 43 56 00