désubjectivation https://www.unilim.fr/actes-semiotiques/7283 Index de désubjectivation fr 0 L’(in)acceptable de la violence verbale et visuelle : la violence (anti)politique au risque de la satire https://www.unilim.fr/actes-semiotiques/7281 Pour approcher le phénomène de la violence, cet article mobilise le bagage conceptuel et les outils d’analyse de la sémiotique, en dialogue avec la phénoménologie et la sociologie. D’abord, prenant appui, surtout, sur des écrits de Hannah Arendt, il se propose de déterminer les conditions sous lesquelles la violence, illégitime et antipolitique, qui produit un effet de désubjectivation de la victime (négation du sujet), peut être considérée comme légitime, voire comme nécessaire à l’équilibre sociétal. Ensuite, l’analyse concrète vise à dégager la syntaxe sous-tendant la violence racontée dans le vidéoclip Racial Profiling, diffusé en Allemagne en 2020. Plus généralement, on aborde la question du pouvoir critique de la satire qui porte sur la violence et peut, dans certains cas, être taxée elle-même de violente. In order to approach the phenomenon of violence, this article mobilizes the conceptual baggage and the analytical tools of semiotics, in dialogue with phenomenology and sociology. First, drawing primarily on the writings of Hannah Arendt, it proposes to determine the conditions under which violence, both illegitimate and anti-political, which produces an effect of desubjectification of the victim (negation of the subject), can be considered legitimate, and even necessary for societal equilibrium. Then, the concrete analysis aims to identify the syntax underlying the violence narrated in the video clip Racial Profiling, released in Germany in 2020. More generally, we address the question of the critical power of satire, which deals with violence and can, in some cases, itself be characterized as violent. Wed, 14 Jul 2021 21:37:39 +0200 Fri, 16 Jul 2021 20:19:18 +0200 https://www.unilim.fr/actes-semiotiques/7281