Les libéristes (nom des pratiquants), sont regroupés au sein de la FFVL (fédération française de vol libre) qui compte plus de 35 000 membres fin 1999. La fédération est divisée en ligues. Pour notre part, nous appartenons à la ligue Limousin, dont le siège est situé à Limoges.

La compétition en Limousin

Une activité intense de compétition  deltaplane et parapente s’est développée dans les années 1985-2003 au sein de nos régions grâce au dynamisme des clubs organisateurs de compétitions sélectives au championnat de France et à l’implication de nombreux pilotes dans une recherche de performance. De plus, la possibilité rare dans l’ensemble des fédérations mais formidable, de pouvoir se sélectionner dès la première année de compétition au championnat de France et évoluer parmi les meilleurs pilotes mondiaux est un moteur appréciable pour tout jeune pilote débutant la compétition.

Depuis quelques années, une élite régionale de pilotes s’est créée et la représentation des pilotes de la ligue Limousin a été supérieure à 10% du nombre de pilotes sélectionnés au championnat de France; chiffre important au regard des autres ligues. Actuellement, les clubs organisent moins de compétitions mais plus de manifestations en direction du grand public (journées découvertes, baptêmes…). Il reste néanmoins un noyau de compétiteurs qui terminent régulièrement dans les 10 premières places nationales.

Deltaplane Le Parapente
 

Le matériel Delta :  L’aile est composée d’une structure en tubes et divers accastillages d’alliages d’aluminium, rigidifiée par des câbles en acier. La voilure est en tissu Dacron ou Mylar. Une fois repliée, l’aspect est celui d’un cylindre de 25 cm de diamètre et de 6 m de long, d’un poids compris entre 25 et 35 kg, facile à transporter sur un véhicule muni d’une galerie adaptée. Déployée, l’aile possède une envergure de près de 10 mètres et une surface portante de 12 à 14 mètres carrés.

 

Le matériel parapente :L’aile est composée d’un ensemble de caissons qui, gonflés sous l’action du vent, forme un profil d’aile d’avion. La voile est en tissu Dacron ou Mylar. Une fois repliée, l’aspect est celui d’un gros sac à dos d’environ 10 kg. L’aile possède une envergure de près de 10 mètres et une surface portante de 24 à 32 mètres carrés.

Pilotage :

Au centre de gravité de l’aile delta se trouve un triangle formé de trois tubes appelé trapèze. Le déplacement du pilote, maintenu dans son harnais fixé par un mousqueton à une sangle principale, permet de déplacer ce centre de gravité et ainsi de manoeuvrer l’appareil en vol. Pour effectuer un virage à droite, le pilote se déplace vers la droite et inversement pour un virage vers la gauche. Si l’on avance dans le trapèze, l’aile accélère et ralentit si l’on repousse la barre de contrôle. La plage de vitesse (entre 25 et 110 km/h) permet des évolutions relativement lentes, dans une zone réduite faisant le grand bonheur des spectateurs. Les décollages et atterrissages se font à pied, vent de face.

Pilotage:

Le parapente possède des freins (poignées à tirer) qui permettent, par déformation du bord de fuite, la mise en virage ou le ralentissement de l’aile. Pour effectuer un virage à droite, le pilote tire le frein de droite et inversement pour un virage vers la gauche. Si l’on tire les deux freins, l’aile ralentit et accélère si on les relâche. La plage de vitesse (entre 20 et 45 km/h) permet des évolutions très lentes, dans une zone réduite faisant le grand bonheur des pilotes et des spectateurs. Les décollages et atterrissages se font à pied, vent de face. Le principe du vol en aile delta et parapente est similaire à celui du vol à voile: utilisation de toutes les ascendances, qu’elles soient dynamiques, thermiques ou ondulatoires.

Le principe du vol en aile delta et parapente est similaire à celui du vol à voile: utilisation de toutes les ascendances, qu’elles soient dynamiques, thermiques ou ondulatoires.
Matériel complémentaire:

 Pour des raisons de sécurité et de performances, le vol libre nécessite un certain nombre d’équipements complémentaires, notamment:

  •  un harnais redingote (delta) une sellette (parapente)
  •  un casque intégral
  •  un parachute
  •  un boîtier d’instrumentation comprenant:

- un variomètre

- un altimètre

- un ventimètre ou badin

- un compas

- une radio VHF

- G.P.S. pour la navigation (compétition vol de distance … )