Présentation du laboratoire

Le Laboratoire de Chimie des Substances Naturelles (LCSN) de l’Université de Limoges est membre de l’Institut Fédératif de Recherche 145 « Génomique, Environnement, Immunité, Santé et Thérapeutiques  » dont il est une composante originale. Il est également associé à trois Groupements De Recherche  CNRS 30-49 PHOTOMED, CNRS/INRA BioMatPro, CNRS/INRA Sciences du Bois.

 

                                • Directeur : Vincent SOL
                                • Directeur adjoint : Vincent GLOAGUEN

 

Le LCSN dispose aujourd’hui sur trois sites (Faculté des Sciences et Techniques, IUT et Faculté de Pharmacie) d’une équipe pédagogique et de recherche formée de 33 enseignants-chercheurs,  une assistante de gestion, 10 personnels  techniques ainsi, qu’en moyenne, de 30 masters recherche et doctorants, 3 post-doctorants et 2 à 3 Professeurs invités par an.

 

Enseignements

Dans le domaine de la pédagogie, les enseignants chercheurs du LCSN sont associés :

  • Sur le site de l’IUT, aux enseignements du Département Génie Biologique
  • Sur le site de la Faculté de Pharmacie, aux enseignements de ????[V5]
  • Sur le site de la Faculté des Sciences et Techniques, aux enseignements des Licences de « Chimie Environnement » et de « Sciences du Vivant » ainsi qu’aux enseignements de Master 1ere année « Chimie, Contrôle et Protection de l’Environnement »  où ils assument les responsabilités des parcours à finalité « Substances Naturelles ». Le LCSN est porteur du Master Recherche double sceau Poitiers-Limoges « Biomolécules et synthèse organique, médicaments et environnement » et du Master Professionnel « Procédés de valorisation des ressources agricoles et forestières ».

Le LCSN est enfin rattaché aux Ecoles Doctorales 523 « Sciences pour l’environnement » et 524 « Biologie-Santé ».

 Recherche

Sur le plan de la recherche, la dernière expertise de l’Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES) l’a classé A pour la période 2012-2017. Ses activités scientifiques concernent principalement la synthèse et l’étude du potentiel thérapeutique d’analogues de nucléoside et de porphyrine tout comme la caractérisation chimique, l’évaluation des propriétés biologiques et la valorisation de la biomasse.

Ressources techniques

Enfin, du point de vue des équipements scientifiques de laboratoire, le LCSN dispose d’instruments de préparation, de séparation et d’analyse performants (Chromatographies, PCR, électrophorèse, spectroscopie IR, UV-visible, fluorescence, RPE, RMN, polarimètre, spectrophotomètre d’absorption atomique, spectromètre de masse, Microspectromètre Raman…) tout comme de laboratoires de culture cellulaire et bactérienne, de culture végétale en condition in vitro ou sous serre expérimentale nécessaire à la finalité de ses recherches. Il a récemment créé, avec ses partenaires industriels et académiques, le Centre de Valorisation des Agro-Ressources , une plate forme de transfert de technologies spécialisée.


Haut de page