Quatrième Journée Cryptographie et Sécurité de l'Information
28 novembre 2003 - Université de Limoges

Programme


Méthodes formelles et développement de cartes à puce

La carte à puce est un domaine où l’utilisation de méthodes formelles semble idéal. En effet, trois besoins sont clairement identifiés : gérer la complexité des nouveaux système d'exploitation embarqués, certification à un haut niveau des cartes et réduire le coût du processus de qualification. Nous avons démontré précédemment que l’utilisation de méthodes formelles était techniquement faisable, il nous reste à démontrer qu’elle est économiquement viable. Pour ce faire nous avons réalisé une évaluation comparative des coûts de développement entre un processus traditionnel et un processus de développement formel. Ces travaux ont été présenté à Sun, Visa et le Nist. Nous présenterons ces résultats ainsi que les métriques obtenues. Plusieurs enseignements ont été tiré de cette expérimentation ce qui nous a amené à déveloper un front-end Java pour ces technologies au sein de l'INRIA que nous présenterons ainsi que des alternatives viables de ces techniques rigoureuses de développement.



 Tatouage vidéo: applications et perspectives
Les termes de tatouage et surtout sa variante anglaise watermarking apparaissent de plus en plus fréquemment dans les discussions relatives à la sécurité et à la protection du copyright ou des droits d’auteurs. Comme souvent pour les thématiques nouvelles et « à la mode », il est peut être utile de redéfinir ou de délimiter ce que couvre le terme et ce que ces techniques ne sont pas. Une fois ces points éclaircis, on peut alors explorer plus sereinement les possibilités d’applications du watermarking voire en imaginer d’inédites. La curiosité nous conduit alors inévitablement à se demander : tatouer des images, oui, au fait, comment faire ? et à explorer quelques principales classes d’algorithmes. On pourra au final, examiner plus en détail une application et envisager en quoi le tatouage participe à la sécurité et à la protection des droits.