Développement lymphocytaire B terminal et pathologies associées aux immunoglobulines monoclonales

 

Responsable d’équipe : Christophe Sirac / MCU / Université de Limoges-CNRS

 christophe.sirac@unilim.fr

Chercheurs associés : Frank Bridoux, Arnaud Jaccard, Laurent Delpy

Personnel Technique associé : Sébastien Bender (Ingénieur, Centre de référence des Amyloses AL, CHRU), Marie Clavel (Ingénieur, Avrul/LFB Biotechnologie), Marine Aïtamer (Assistante ingénieure, Avrul/Thrasos therapeutics)

Thèse soutenue : Fabien Lechouane (Soutenance le 29 janvier 2013), Amélie Bonaud (Soutenance le 17 avril 2015)

Master en cours : Victoria Ayala

 

Lors de la réponse immunitaire, l’antigène active les lymphocytes B qui, avec l’aide les lymphocytes T auxiliaires et des cellules présentatrices d’antigène, se différencient en cellules sécrétrices d’anticorps, les plasmocytes. Notre équipe s’intéresse principalement à ce compartiment cellulaire essentiel à la réponse immunitaire humorale.

Nous avons développé différents modèles permettant d’étudier les mécanismes cellulaires et moléculaires à l’origine de la différenciation terminale des lymphocytes B (Bonaud et al., 2015a; Lechouane et al., 2013) D’autre part, une partie plus appliquée de notre travail consiste à développer des modèles d’étude et des thérapies pour les maladies de dépôts d’Ig monoclonales (Hutchison et al., 2011; Sirac and Bridoux, 2014; Sirac et al., 2011), complications fréquentes des proliférations anormales de plasmocytes. Nous avons ainsi réalisé les premiers modèles animaux de syndrome de Fanconi (Sirac et al., 2006, 2011) et de syndrome de Randall (Bonaud et al., 2015b) ce qui a permis de mieux comprendre les mécanismes d’apparition de ces pathologies (Luciani et al., 2015). D’autre part, ces modèles nous permettent d’établir de nouvelles stratégies thérapeutiques en collaboration avec des entreprises biopharmaceutiques (LFB biotechnologie en France et Thrasos therapeutics au Canada)

Ce travail est réalisé en étroite collaboration avec le « Centre de référence national des Amyloses AL et autres maladies de dépôts d’Ig ».

 

Collaborations académiques : « Centre de référence des Amyloses AL et autres maladies de dépôts d’Ig », Stefano Casola (Milan, Italie), Olivier Devuyst (Zurich, Suisse)

Collaborations industrielles : LFB Biotechnologie (Les Ulis, France), Thrasos Therapeutics (Montréal, Canada)

 

Quelques publications récentes de l’équipe :

Luciani, A.*, Sirac, C.*, Terryn, S., Javaugue, V., Prange, J.A., Bender, S., Bonaud, A., Cogné, M., Aucouturier, P., Ronco, P., et al. (2015). Impaired Lysosomal Function Underlies Monoclonal Light Chain-Associated Renal Fanconi Syndrome. J. Am. Soc. Nephrol. Nov 27 (* contributions égales)

Bonaud, A., Lechouane, F., Le Noir, S., Monestier, O., Cogné, M., and Sirac, C. (2015a). Efficient AID targeting of switch regions is not sufficient for optimal class switch recombination. Nat. Commun. 6, 7613.

Bonaud, A., Bender, S., Touchard, G., Lacombe, C., Srour, N., Delpy, L., Oblet, C., Druilhe, A., Quellard, N., Javaugue, V., et al. (2015b). A mouse model recapitulating human monoclonal heavy chain deposition disease evidences the relevance of proteasome inhibitor therapy. Blood 126, 757–765.

Sirac, C., and Bridoux, F. (2014). Mesangial cells as amyloid factory: a unique contribution of animal models. Kidney Int. 86, 669–671.

Lechouane, F., Bonaud, A., Delpy, L., Casola, S., Oruc, Z., Chemin, G., Cogné, M., and Sirac, C. (2013). B-cell receptor signal strength influences terminal differentiation. Eur. J. Immunol. 43, 619–628.

Hutchison, C.A., Batuman, V., Behrens, J., Bridoux, F., Sirac, C., Dispenzieri, A., Herrera, G.A., Lachmann, H., and Sanders, P.W. (2011). The pathogenesis and diagnosis of acute kidney injury in multiple myeloma. Nat. Rev. Nephrol. Nov 1;8(1):43-51.

Sirac, C., Bridoux, F., Essig, M., Devuyst, O., Touchard, G., and Cogné, M. (2011). Toward understanding renal Fanconi syndrome: step by step advances through experimental models. Contrib. Nephrol. 169, 247–261.