Filière Ergothérapie :

I – Dispenses de scolarité pour les titulaires de certains diplômes d’Etat ou d’une licence :

L ‘article 31 de l’arrêté du 05/07/2010 relatif au diplôme d’Etat d’ergothérapeute prévoit que : « les titulaires du diplôme d’état d’infirmier obtenu avant 2012, d’un des diplômes mentionnés aux titres II à VII  du livre III de la 4ème partie du code de la santé publique (soit diplômes de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue, de psychomotricien, d’orthophoniste, d’orthoptiste, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de technicien de laboratoire médical, d’audioprothésiste, d’opticien-lunétier, de prothésiste, d’orthésiste ou de diététicien), du diplôme de sage-femme,  d’une licence, et les personnes ayant accompli et validé le premier cycle des études médicales [actuellement DFGSM : Diplôme de Formation générale en Sciences Médicales] peuvent se voir dispensées des épreuves d’admission et de la validation d’une partie des unités d’enseignement de la 1ère année ».

Les candidats souhaitant intégrer la filière par cette voie, devront s’inscrire par voie électronique en se connectant à l’adresse suivante :  http://unil.im/c2entre le jeudi 3 novembre et le samedi 31 décembre 2016.

Pour procéder à votre inscription, veuillez lire attentivement la notice (en cliquant ici).

Les pièces justificatives ci-dessous seront à joindre au dossier d’inscription dématérialisé, avant le 31 décembre 2016 :

- une lettre de motivation,
- un CV,
- un projet professionnel en 3 exemplaires (expériences et compétences acquises, projection dans le futur métier),
- le projet de l’établissement en cas de financement par un établissement de santé ou médico-social ou autres,
- une copie des diplômes ou un certificat de scolarité pour les étudiants inscrits en licence en 2015/2016,
- pour les titulaires d’une licence ou d’un master autre que STAPS, une attestation de l’ARS du Limousin certifiant que le diplôme détenu permet d’accéder à la formation,
- un relevé du programme des études suivies, précisant le nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation ainsi que le dossier d’évaluation continue, le tout délivré et attesté par une autorité compétente,
- et tout document que vous jugerez utiles pour le jury.

Les dossiers incomplets ne seront pas examinés.

Modalités de sélection des candidats :

1 – Etude des dossiers : une première sélection s’effectuera sur l’étude des dossiers et des projets professionnels et d’établissements ;
2 – Entretiens : les candidats retenus lors de la sélection sur dossier seront reçus en entretien fin janvier 2017).

Les critères retenus pour cet entretien sont :
- les motivations du candidat,
- son parcours professionnel,
- sa connaissance du métier d’ergothérapeute.

Un classement des candidats sera effectué en fonction de ces critères et accompagné d’une synthèse des entretiens.

Ces résultats seront ensuite présentés en Conseil de perfectionnement, pour validation finale, en février 2017.

Tarifs :

Les frais de scolarité et de gestion, pour la formation continue et permanente s’élèvent à 7500€ (tarifs 2016/2017), auxquelles il faut ajouter les droits d’inscription de 184€ (tarifs 2016/2017).

 

II – Dispenses de scolarité pour les titulaires d’un diplôme d’ergothérapeute ou autre titre ou certificat permettant l’exercice de la profession d’ergothérapeute obtenu en dehors d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou de la Principauté d’Andorre ou de la Confédération suisse (articles 32 à 37 de l’arrêté du 05/07/2010) :

Ces diplômés peuvent bénéficier, sous réserve de réussite à des épreuves de sélection, d’une dispense de scolarité pour l’obtention du diplôme d’Etat d’ergothérapeute.

Le nombre total de candidats admis dans un institut de formation en ergothérapie au cours d’une année donnée s’ajoute au nombre de places de première année attribuées à cet institut pour l’année considérée, sans pouvoir excéder 5 % de ce nombre de places.

Pour déposer une candidature, un dossier d’inscription doit être adressé à l’institut comportant les pièces suivantes :
1° La photocopie de leur diplôme d’ergothérapeute (l’original sera fourni lors de l’admission en formation) ;
2° Un relevé du programme des études suivies, précisant le nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation ainsi que le dossier d’évaluation continue, le tout délivré et attesté par une autorité compétente du pays qui a délivré le diplôme ;
3° La traduction en français par un traducteur agréé auprès des tribunaux français de l’ensemble des documents prévus aux 1° et 2° ;
4° Un curriculum vitae ;
5° Une lettre de motivation.
Les dispositions du 2° ne s’appliquent pas aux candidats bénéficiant de la qualité de réfugié politique.

 

III -Validation des acquis de l’expérience (arrêté du 18/08/2010 relatif aux modalités d’organisation de la VAE pour l’obtention du diplôme d’état d’ergothérapeute) :

Le candidat souhaitant acquérir le diplôme d’Etat d’ergothérapeute par la validation des acquis de l’expérience doit justifier des compétences acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu de ce diplôme.
Le rapport direct avec le diplôme est établi lorsque le candidat justifie avoir réalisé les activités suivantes en lien avec le référentiel d’activités du métier figurant en annexe I de l’arrêté du 5 juillet 2010 relatif au diplôme d’état d’ergothérapeute :
― au moins deux activités dans le domaine d’activités intitulé « Recueil d’informations, entretiens et évaluations visant au diagnostic ergothérapique » ;
― au moins une activité dans le domaine d’activités intitulé « Réalisation de soins et d’activités à visée de rééducation, réadaptation, réinsertion et réhabilitation sociale » ;
― au moins deux activités dans le domaine d’activités intitulé « Application et réalisation de traitements orthétiques et préconisation d’aides techniques ou animalières et d’assistances technologiques » ;
― au moins une activité dans le domaine d’activités intitulé « Conseil, éducation, prévention et expertise vis-à-vis d’une ou de plusieurs personnes, de l’entourage et des institutions » ;
― au moins deux activités dans le domaine d’activités intitulé « Réalisation et suivi de projets d’aménagement de l’environnement ».
La durée totale d’activité cumulée (en équivalent temps plein) exigée est de trois ans, représentant 4 200 heures.
Ne sont prises en considération dans ce décompte que les activités exercées au cours des douze dernières années, mesurées à compter de la date du dépôt du dossier de recevabilité.

Le dossier de recevabilité de la demande de validation des acquis de l’expérience est retiré par le candidat auprès de Direction de la Formation Continue de l’Université de Limoges (ex. SUFOP) au 05.87.50.68.50.

 

Filière Orthophonie :

Dispenses partielles de scolarité :

Cadre réglementaire : Décret no 2013-798 du 30 août 2013 relatif au régime des études en vue du certificat de capacité d’orthophoniste

« Article 3 : Les candidats à une inscription en vue du certificat de capacité d’orthophoniste justifient :

– soit du baccalauréat ;
– soit du diplôme d’accès aux études universitaires ;
– soit d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence du baccalauréat en application de la réglementation nationale ;
– soit d’une qualification ou d’une expérience jugées suffisantes, conformément aux dispositions de l’article L. 613-5 du code de l’éducation.

Article 4 : Le nombre d’étudiants admis en première année d’étude en vue du certificat de capacité d’orthophoniste est fixé par un arrêté annuel conjoint du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de l’enseignement supérieur. [20 pour l’année 2016/2017]
Pour être autorisés à suivre la formation en vue du certificat de capacité d’orthophoniste, les candidats satisfont à des épreuves d’évaluation des aptitudes aux études en vue du certificat de capacité d’orthophoniste, définies à l’annexe 4 du présent décret. [Le concours est incontournable]
L’inscription à ces épreuves est soumise à l’acquittement de droits dont le montant est fixé par un arrêté conjoint du ministre en charge du budget et du ministre en charge de l’enseignement supérieur[80.00€]

Article 26 : Des dispenses partielles de scolarité, de stages ou d’épreuves peuvent être accordées aux personnes admises à poursuivre des études en vue du certificat de capacité d’orthophoniste et justifiant de titres ou de diplômes reconnus par le ministre chargé de l’éducation ou le ministre chargé de la santé les autorisant à enseigner aux enfants atteints de déficience auditive.

Ces dispenses peuvent porter sur les enseignements suivants, détaillés dans l’annexe 3 :
– l’unité d’enseignement 1.2.1 Psychologie générale et psychologie du développement ;
– l’unité d’enseignement 1.3 Sciences de l’éducation ;
– l’unité d’enseignement 2.3 Etude de l’audition ;
– l’unité d’enseignement 6.1 Stage en milieu scolaire. »

Dépôt des dossiers de demande de dispenses :

Les étudiants admis à s’inscrire à l’ILFOMER souhaitant demander une dispense devront la déposer au plus tard le 30 septembre de l’année de leur 1ère inscription.

Les pièces justificatives ci-dessous seront à joindre à la demande, et à déposer à l’ILFOMER
- une lettre de motivation,
- un CV,
- une copie des diplômes,
- un relevé de notes,
- un relevé du programme des études suivies, précisant le nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation ainsi que le dossier d’évaluation continue, le tout délivré et attesté par une autorité compétente,
- et tout document que vous jugerez utiles pour le jury. Les dossiers incomplets ne seront pas examinés.

Jury : Un jury composé d’enseignants professionnels et universitaires étudiera le dossier.

 

Filière Masso-kinésithérapie :

Dispenses de scolarité :

Cadre réglementaire : Arrêté du 2 septembre 2015 relatif au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute

 Art. 25 :

I. – Peuvent être dispensés du suivi et de la validation d’une partie des unités d’enseignement des cycles 1 et 2, par le directeur de l’institut, sur proposition de la commission d’attribution des crédits et avis du conseil pédagogique, et comparaison entre la formation qu’ils ont suivie et les unités d’enseignement composant le programme du diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute :

1 – Les titulaires d’un des diplômes mentionnés ci-après:

– diplôme d’Etat d’infirmier;
– diplôme d’Etat de pédicure-podologue;
– diplôme d’Etat d’ergothérapeute;
– diplôme d’Etat de psychomotricien;
– diplôme d’Etat de manipulateur d’électroradiologie médicale et diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique;
– certificat de capacité d’orthophoniste;
– certificat de capacité d’orthoptiste;
– diplôme de formation générale en sciences médicales;
– diplôme de formation générale en sciences maïeutiques;
– diplôme de formation générale en sciences odontologiques;
– diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques;

2 – Les titulaires d’une licence dans le domaine sciences, technologies, santé et les titulaires d’une licence en sciences mention «sciences et techniques des activités physiques et sportives» (STAPS);

3 – Les titulaires d’un diplôme reconnu au grade de master. Les candidats admis au titre du présent article valident l’ensemble des unités d’enseignement des cycles 1 et 2, à l’exception des unités d’enseignement pour lesquelles ils ont obtenu une dispense.

Ils sont sélectionnés par un jury composé du directeur de l’institut, du responsable pédagogique lorsque le directeur de l’institut n’est pas un masseur-kinésithérapeute, d’un formateur et d’un professionnel accueillant des étudiants en stage et en exercice depuis au moins trois ans. L’admissibilité se fait sur dossier et l’admission sur entretien.

 

Nombre d’étudiants admis par année universitaire :

Art. 25 :

II. – Le nombre total de candidats admis dans un institut de formation en application du I au cours d’une année donnée s’ajoute au nombre de places fixé par la capacité d’accueil attribuée à cet institut pour l’année considérée, sans pouvoir excéder 5 % de ce nombre. Lorsque l’application de ce pourcentage conduit à un nombre décimal, ce nombre est arrondi au nombre entier supérieur.

Le nombre d’étudiants relevant des dispenses pouvant être admis à l’ILFOMER est de 1.

 

Dépôt des dossiers de demande de dispenses :

Les candidats souhaitant intégrer la filière par cette voie, devront s’inscrire par voie électronique en se connectant à l’adresse suivante : http://unil.im/c2entre le jeudi 3 novembre et le samedi 31 décembre 2016.

Pour procéder à votre inscription, veuillez lire attentivement la notice (en cliquant ici).

Les pièces justificatives ci-dessous seront à joindre au dossier d’inscription dématérialisé, avant le 31 décembre 2016 :

- une lettre de motivation,
- un CV,
- un projet professionnel en 3 exemplaires (expériences et compétences acquises, projection dans le futur métier),
- le projet de l’établissement en cas de financement par un établissement de santé ou médico-social ou autres,
- une copie des titres ou diplômes, ou un certificat de scolarité pour les étudiants inscrits en licence en 2015/2016,
– un certificat médical attestant que l’étudiant ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l’exercice de la profession;
- et tout document que vous jugerez utiles pour le jury.

 Les dossiers incomplets ne seront pas examinés.

Les candidats en cours de licence sont autorisés à déposer un dossier, et pourront être classés.

En cas d’échec aux examens de la licence, le candidat suivant sur la liste sera remonté dans le classement.

Le bénéfice du classement n’est valable que pour l’année 2016/2017.

 

Modalités de sélection des candidats :

1 – Etude des dossiers (admissibilité) : une première sélection s’effectuera sur l’étude des dossiers et des projets professionnels et d’établissements ;
2 – Entretiens (admission) : les candidats retenus lors de la sélection sur dossier seront reçus en entretien fin janvier 2017).

Les critères retenus pour cet entretien sont :

- le projet personnel du candidat, son projet professionnel,
- les motivations du candidat,
- son parcours professionnel,
- sa connaissance des champs d’activité de la profession de masseur-kinésithérapeute (missions de rééducateur et de réadaptateur).

Un classement des candidats sera effectué en fonction de ces critères et accompagné d’une synthèse des entretiens.

Ces résultats seront ensuite présentés en Conseil de perfectionnement, pour validation finale, en février 2017.

Tarifs :

Les frais de scolarité et de gestion, pour la formation continue et permanente s’élèvent à 6000€ (tarifs 2016/2017), auxquelles il faut ajouter les droits d’inscription de 184€ (tarifs 2016/2017).