Questionnaire Epilepsie

Questionnaire d’investigation de l’épilepsie dans les pays tropicaux

Ce questionnaire, dont l’utilisation est soutenue par la Ligue Internationale Contre l’Epilepsie (LICE – Commission des Pays en DĂ©veloppement, 1998–2002) est le fruit d’une collaboration entre :
– l’Institut d’EpidĂ©miologie neurologique et de Neurologie Tropicale de Limoges
– le RĂ©seau d’Etude sur l’Epilepsie en Afrique Sub-saharienne (REAS), Ă©manation du RĂ©seau d’Etudes et de Recherches en Neurologie Tropicale (RERENT- liste des membres jointe)
– l’Association Pan Africaine des Sciences Neurologiques (PAANS)
– la Commission des Maladies Tropicales, 1993-1997 de la LICE.

——————————————————————————————————————————————–

Plus de 80 % des patients épileptiques vivent dans des pays en développement et, en particulier, dans des pays tropicaux. L’épilepsie revêt dans ces pays certains aspects spécifiques, en rapport avec la fréquence de la maladie due à l’impact de certaines étiologies et, surtout, à la prise en charge de ces patients qui, le plus souvent, ne sont pas traités ou ne reçoivent pas un traitement adéquat.
Lors du 3ème Congrès international de neurologie tropicale qui s’est déroulé à Fort-de-France du 30 novembre au 2 décembre 1998, une journée a été entièrement consacrée à l’épilepsie en zone tropicale. Ce numéro de la Société de pathologie exotique rapporte une partie des travaux de cette journée. Les résumés ou les articles originaux présentés portent sur de nombreux aspects de l’épilepsie sous les tropiques, en particulier épidémiologiques, cliniques, étiologiques, mais aussi socioculturels.
Il reste beaucoup à faire pour préciser l’épidémiologie de l’épilepsie dans ces régions tropicales. Les études sont souvent difficilement comparables en raison de l’absence de standardisation. Un questionnaire, proposé dans ce numéro (p. 272 & encart détachable), servira d’outil standardisé de recueil des données concernant cette affection dans les zones tropicales.
Ce questionnaire ne prétend être ni exhaustif ni définitif. Il a le mérite d’être soutenu par la Ligue internationale contre l’épilepsie. Son utilisation très large permettra de mieux confronter les résultats des diff é rentes enquêtes, d’élaborer des hypothèses nouvelles qui devront certainement être ensuite testées par des enquêtes spécifiques.
Un des buts de toute recherche en épileptologie est la meilleure prise en charge thérapeutique et celle-ci ne pourra se faire qu’avec la compréhension des obstacles qui empêchent une prise en charge adéquate. Dans l’épilepsie, ces obstacles sont très souvent culturels comme le montrent les études réalisées au Mali et à Madagascar. Nous remercions l’ensemble des auteurs qui nous ont confié leurs travaux. Ce travail montre parfaitement le fait que la médecine en zone tropicale ne se résume pas à la pathologie infectieuse, même si celle-ci en constitue une des spécificités.

——————————————————————- Coordonnateur

Pierre-Marie PREUX

Référent scientifique
Responsable de l’axe Epilepsie

RĂ©dacteurs
Michel DUMAS

Fondateur de l’Institut

sans oublier C. Debrock, P. Tapie et le Comité de recherche sur l’épilepsie de l’IENT.

——————————————————————- TĂ©lĂ©charger les documents de prĂ©sentation

Avant propos
Conseils d’utilisation
Généralités

——————————————————————-
TELECHARGER LE QUESTIONNAIRE

Version française
English version
Spanish version

——————————————————————-

--
© UMR Inserm 1094 NET - 2 rue du Dr Marcland, 87025 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 43 58 20 - Fax : 05 55 43 58 21