Axe Vasculaire

Dans cet axe émergent, les recherches portent principalement sur la prévention en s’appuyant sur les marqueurs vasculaires. Le lien entre facteurs vasculaires et démences constitue une problématique émergente au sein de l’équipe. En raison du phénomène de transition épidémiologique, la charge des maladies non transmissibles augmente en zones tropicales, en particulier celle liée aux facteurs et marqueurs de risque cardio et cérébro-vasculaires.

Nos recherches ont d’abord porté sur la prévalence de facteurs de risque dans différentes populations tropicales (au Gabon, Congo et RCA). Puis, plusieurs études (au Bénin, en Chine et au Burkina Faso) ont concerné les accidents vasculaires cérébraux (AVC) qui constituent une charge énorme en zone tropicale. Les études portent sur la prévalence, les connaissances des facteurs de risque en population générale ainsi que sur la vie post-AVC. Des approches comparatives inter-sites évaluent les conséquences de l’inaccessibilité à la rééducation, et leurs conséquences socioéconomiques. Plus récemment des travaux ont été initiés sur les liens entre troubles de déglutition, nutrition, et AVC (prix recherche de la Société Francophone de Nutrition Clinique et Métabolique). Les connaissances des personnels de santé ne sont pas bonnes dans ces domaines et des recherches interventionnelles sont envisagées.

Le lien entre la présence d’une AOMI et la survenue de troubles cognitifs et de démences, a pu être établi. L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) peut être considérée comme une des localisations de l’athérosclérose mais aussi comme un marqueur de risque d’événements cardio-vasculaires. Outre les études déjà évoquées sur le lien de l’AOMI avec les troubles cognitifs, la prévalence de l’AOMI a été précisée dans plusieurs populations d’Afrique sub-saharienne par la mesure de l’index de pression systolique (IPS). Notre Unité maîtrise particulièrement cette mesure étant à l’origine des recommandations d’usage.

Dans un objectif de mettre en place une large cohorte en population générale Africaine pour l’étude des affections neuro-cardiovasculaires, nous avons initié une étude pilote de faisabilité dans le village de Tanvé au Bénin (étude TAHES-pilote).Les patients sont suivis depuis lors en temps réel. Pour affiner le système de surveillance mis en place pour le suivi de la cohorte, des visites de suivi systématiques sont réalisées auprès de l’ensemble des personnes incluses.

Enfin, nous collaborant à l’expérimentation d’un modèle de prise en charge au Botswana (collaboration internationale avec l’Université de Melbourne)..

—– Revenir Ă  la page Axes scientifiques —–

--
© UMR Inserm 1094 NET - 2 rue du Dr Marcland, 87025 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 43 58 20 - Fax : 05 55 43 58 21