Thèse de Sedera Aurelien MIORAMALALA

Evaluation d’un programme interventionnel visant l’optimisation de la prise en charge dans le domaine de la santé mentale et de l’épilepsie à Madagascar

Contexte du sujet de doctorat – Plus de 450 millions de personnes dans le monde souffrent de troubles mentaux et plus de 50 millions d’épilepsie. Une expérience éprouvante, non seulement pour ceux qui en souffrent mais aussi pour leur famille. Pourtant, dans les pays en développement, près de 80% des patients ne reçoivent pas de traitement. La méconnaissance des symptômes, associée à certaines croyances, contribue à une stigmatisation des patients. L’insuffisance de ressources humaines et financières limite l’accès aux soins. La pénurie de psychiatres, neurologues, d’infirmiers spécialisés, de psychologues et de travailleurs sociaux, l’absence de formation des professionnels de soins de santé primaire font partie des principaux obstacles à la prise en charge des patients. La disponibilité des médicaments de base est particulièrement faible et leur prix souvent élevé. De nombreux programmes en partenariat avec les autorités et les professionnels de santé, des associations de patients et des ONG ont été initiés dans les pays en développement. Ces programmes allient généralement la formation des professionnels de santé locaux, la sensibilisation des populations et la lutte contre la stigmatisation des patients.

Quelques précisions sur le programme conduit à MADAGASCAR [2013-2018] – Le premier objectif était de développer l’accès aux soins pour les troubles mentaux et l’épilepsie dans 5 régions pilotes du pays (4,38 millions d’habitants concernés. La population cible de la zone d’étude était estimée à 438 603 personnes atteintes de troubles mentaux (10% de la population générale), et le programme ambitionnait la prise en charge de 26 316 patients (6% de la population cible). L’approche a consisté à développer un réseau communautaire de soins de santé mentale grâce à la formation des médecins généralistes des centres de santé primaires et des liens directs avec l’hôpital public local. Conjointement des campagnes d’informations ont été réalisées afin d’éduquer les patients et leurs familles et de sensibiliser les communautés. L’amélioration de la prise en charge concerne les pathologies suivantes : l’épilepsie, la dépression, les psychoses, les troubles bipolaires, les troubles anxieux, l’agitation, la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, et les troubles addictifs.

Objectif principal – L’objectif principal du doctorat sera de réaliser l’évaluation du programme interventionnel visant l’optimisation de la prise en charge dans le domaine de la santé mentale et de l’épilepsie à Madagascar. Cette évaluation sera réalisée selon une grille d’indicateurs normés en comparant les résultats obtenus après l’intervention avec les objectifs initiaux (entre la zone d’intervention et la zone contrôle, ou selon une logique avant/après), et contextualisée selon la littérature scientifique. Ces indicateurs (inputs, outputs, outcomes et impact) seront acquis à travers les données de monitoring du programme interventionnel, mais également par la conduite de 3 enquêtes sur le terrain.

——————————————————————————————————————————————–
Mots clés : Madagascar, santé mentale, épilpesie, évaluation

Mental Health & Epilepsy

Contrat Doctoral
Programme MAME

——————————————————————-

[Janvier 2019 – Janvier 2022]

——————————————————————-

Sedera MIORAMALALA

Doctorant
sederamioramalala@gmail.com

——————————————————————-

Sous la direction de

Pierre-Marie PREUX

Directeur de thèse
PU PH

Farid BOUMEDIENE

Co-direction
IGR

En cotutelle avec l’Université d’Antananarivo

Pr Arsène RATSIMBASOA

Directeur de thèse
aratsimbasoa@gmail.com

——————————————————————-

Articles Colloques Posters

——————————————————————-

--
© UMR Inserm 1094 NET - 2 rue du Dr Marcland, 87025 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 43 58 20 - Fax : 05 55 43 58 21