QUADEAs

QualitĂ© des antiĂ©pileptiques en zones tropicales et facteurs associĂ©s : Ă©tude sur 4 pays de l’Asie du sud-est

Ce programme s’inscrit dans une transposition des travaux dĂ©jĂ  menĂ©s en Afrique prĂ©sentĂ©s sur la page du programme QUADEAf .

Pour évaluer et contrôler la qualité de leur marché médicamenteux, les gouvernements s’appuient sur leurs laboratoires nationaux de contrôle qualité des médicaments (LCN). Leurs analyses sont effectuées aux moments de l’importation des traitements avant que les lots intègrent leur système de santé. Par ailleurs, ces contrôles ne sont pas effectués sur tous les lots importés. De manière générale, les priorités gouvernementales des pays en développement se portent surtout sur les maladies transmissibles. L’évaluation des traitements en bout de chaine n’est jamais réalisée par ces pays ce qui ne permet pas d’avoir de visibilité sur la qualité d’un traitement au moment où le patient se le procure. Ainsi, une perte de qualité du médicament aura pu s’opérer tout au long de son circuit jusqu’à son stockage final dans la structure de délivrance sans aucune barrière mise en place pour pouvoir la déceler.

Les résultats des études précédentes ont montré une forte proportion de médicaments de mauvaise qualité et ont suggéré plusieurs pistes étiologiques. Cependant, elles n’ont porté que sur un seul pays à la fois, voire pour certaines, sur un seul type d’antiépileptique (AE). De même, leurs méthodes d’analyses et d’échantillonnages n’étaient pas comparables (suivis des pharmacopées ou non, protocoles internes, etc.). Les zones urbaines et rurales, pourtant très différentes (conditions de stockage, éloignement des populations, accessibilité, présence de personnels formés, etc.) n’ont pas été systématiquement investiguées. Devant ce constat et pour répondre à la question de la qualité des AEs) sur la péninsule sud-est asiatique, une étude systématisée sur un large territoire apparait primordiale.

L’étude QUAEDAs remplit ces prĂ©requis en ciblant 4 pays de l’Asie du sud est : le Cambodge, le Laos, la ThaĂŻlande et le Vietnam. Nous ambitionnons des rĂ©sultats reprĂ©sentatifs de la pĂ©ninsule sud-est asiatique par cette sĂ©lection prĂ©sentant des systèmes de gestions diffĂ©rents(approvisionnement, stockage, marchĂ©, distribution, etc.). Dans chaque pays, zones urbaine et rurale seront systĂ©matiquement investiguĂ©es et de manière identique et tous les AEs prescrits dans ces zones seront Ă©tudiĂ©s. Les mĂ©thodes d’analyse pour juger de la qualitĂ© des AEs Ă©chantillonnĂ©s seront celles recommandĂ©es par les rĂ©fĂ©rentiels internationaux que les LCN doivent utiliser. En outre, lorsque ces recommandations seront considĂ©rĂ©es comme d’un niveau de preuves insuffisant ou sujettes Ă  interprĂ©tations (titrimĂ©trie, dosage spectrophotomĂ©trique, etc.), une analyse ad hoc avec des mĂ©thodes modernes, sensibles et spĂ©cifiques (HPLC-DAD, LC-MS, etc.) sera entreprise en parallèle pour confirmer ou infirmer les rĂ©sultats.

Mots-clĂ©s : AntiĂ©pileptiques, QualitĂ©, Asie ——————————————————————————————————————————————–

En partenariat avec :

——————————————————————-

Programmation : 2017 – 2020

——————————————————————-

Productions scientifiques

Publications Colloques Posters

——————————————————————-

Coordination

Pierre-Marie PREUX

Référent scientifique
PU PH

Chercheur(euse)s impliqué(e)s

Jeremy JOST

Doctorant
assistant hospitalo-universitaire

Noudy SENGXEN

Doctorante
Axe Ă©pilepsie

——————————————————————- RĂ©fĂ©rent(e)s pour l’UMR 8638

--
© UMR Inserm 1094 NET - 2 rue du Dr Marcland, 87025 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 43 58 20 - Fax : 05 55 43 58 21