AXA EPIDEMCA FU

Suivis des personnes démentes en Afrique centrale

Dans la continuitĂ© du programme EDAC , et du programme EPIDEMCA, l’objectif gĂ©nĂ©ral de ce projet Ă©tait d’assurer le suivi pendant 2 Ă  3 ans des cas inclus dans les programme prĂ©-citĂ©s au Congo (impossibilitĂ© de poursuivre en RCA compte tenu de l’instabilitĂ© du pays).

PRINCIPAUX RESULTATS

A deux ans, le risque de décès était 2,5 fois plus élevé chez les déments que les participants sans trouble cognitif à l’inclusion (RR=2,5 IC95% : 1,4-4,5 p=0,001) (Samba et al. 2016). Dans la cohorte de sujets indemnes de démence, l’incidence des démences était estimée à 15,4 personnes.années (IC95%: 10,1-22,5), ce qui constitue une des très rares mesures disponibles sur ce continent. L’incidence des démences augmentait avec l’âge, et était plus élevée chez les femmes ainsi qu’en milieu rural (Samba et al. 2017)
.Ce suivi a également permis de mener des enquêtes anthropologiques approfondies auprès de personnes âgées démentes et de leur proches, montrant que les représentations du stigma des personnes démentes incluaient le refus de se marier à une personne démente, des problèmes conjugaux, des troubles psychologiques et du comportement, ainsi que des accusations de sorcellerie. Etre âgé, être une femme, membre d’églises indépendantes ou de juridictions traditionnelles et avoir de faibles revenus étaient associés à la stigmatisation (Kehoua et al. 2016). Ces résultats confirment les observations rapportées par Bandzouzi et al. 2014 à propos du changement de statut de la personne âgée dans les sociétés africaines.

le statut vital de 1029 sujets inclus initialement a pu être précisé lors des suivis à 1 et 2 ans. La présence d’une AOMI à l’inclusion, définie par une valeur d’IPS ≤ 0,90, était associée au risque de décès (OR : 1,9 IC95%: 1,0-3,3) indépendamment des autres facteurs. L’âge (OR : 1,4 par 5 ans IC95%: 1,1-1,6) et le statut cognitif (OR : 1,6 IC95%: 1,1-2,4) étaient également prédictifs du risque de décès. Inversement l’absence de consommation alcoolique (OR : 0,5 IC95%: 0,3-0,9) et le sexe féminin (OR : 0,4 ; IC95%: 0,2- 0,8) étaient protecteurs.

Mots-clĂ©s : DĂ©mences, Maladie d’Alzheimer, personnes âgĂ©es, incidence, facteurs prĂ©dictifs, mortalitĂ©, Afrique Sub-saharienne ou Afrique Centrale ——————————————————————————————————————————————–

En partenariat avec :

——————————————————————-

Programmation : 2013 – 2016

——————————————————————-

Productions scientifiques

Publications Colloques Posters

——————————————————————-

Coordination

Pierre-Marie PREUX

Responsable scientifique
PU PH

Chercheur(euse)s impliqué(e)s

--
© UMR Inserm 1094 NET - 2 rue du Dr Marcland, 87025 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 43 58 20 - Fax : 05 55 43 58 21