Annales Scientifiques du Limousin http://www.unilim.fr/asl Description de votre site fr Aérobiologie fongique hivernale en milieu urbain (Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort – 94 - FRANCE) http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=143 Dans un jardin botanique de la proche banlieue parisienne, la dispersion des spores de champignons a été mise en évidence au cours d’un cycle hivernal, hors périodes de gel. Sur 12 mois, la dispersion des spores fongiques concerne 91 taxons, 85 sont répertoriés de début mars à début décembre; pour les 78 présents de novembre à février, 5 nouveaux taxons sont identifiés au cours de la période hivernale. 73 taxons auraient ainsi une activité biologique continue dans l’année : la flore fongique varie peu au cours de l’année. La comparaison avec une autre station met en évidence un rapport stable entre la population fongique et la végétation dans les milieux urbains de la région parisienne. Les périodes de gel de plusieurs jours consécutifs affectent la dispersion des spores mais la majorité des taxons est peu influencée par les variations thermiques saisonnières. D’une part ceci apporte des informations sur l’état sanitaire des végétaux du site, les taxons parasites étant peu nombreux en nombre et en variété, d’autre part certaines de ces particules aérophytologiques sont allergisantes et leur impact sur la santé humaine est à surveiller. Fungal spores produced in atmospheric are identified and counted in an urban park of suburban Paris, during winter but not within frost periods. During twelve months the dispersion of fungal spores is studied. It deals with 91 identified fungal taxons: 85 are present between March and December and on the 78 available from November till February, 5 are new. It means that 73 would have a biological activity along all the year. The fungal fore is poorly varying during the year. A comparison with an other station highlights that there are stable ratio between fungal population and vegetation in urban environment in Parisian region. The frost during many days modified the dispersion of spores but taxa by a majority are few impressed by thermal seasonal variations. This study provides information, in one hand, on sanitary health of vegetation on one year period, and, in an other hand, on sanitary health of human population because some fungal spores are allergenic and their particles have to be followed for their impact on this purpose. Thu, 04 Jan 2018 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=143 Etude sur l’intérêt écologique des landes du filon de quartz des Monts de Blond http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=155 La présente étude, réalisée par le CREN Limousin, récapitule les arguments écologiques justifiant l’intégration du chapelet de landes des Monts de Blond au Réseau Natura 2000. Le long de l’affleurement de quartz qui jalonne la faille d’Oradour sur Glane, les auteurs présentent les habitats naturels de ce milieu particulier puis les espèces animales et végétales les plus remarquables afin de démontrer l’intérêt patrimonial de ce réseau de sites et sa complémentarité avec le reste sites landicoles de la région limousine. Sont également évoqués les moyens de gestion de tels milieux. This study conducted by the CREN Limousin compiles ecological datas leading to include Monts de Blond moorland in the Natura 2000 network. Natural habitat, animal and plant species from this specific environment along the quartz outcropping Oradour sur Glane fault was presented in order to demonstrate the interest of these sites for natural patrimony. Moreover, complementarity with other moorland of natural sites Limousin district was demonstrated. Finally, tools for managing natural site were presented. Thu, 04 Jan 2018 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=155 Les générations annuelles de Galba truncatula (Mollusca, Lymnaeidae) dans le département de la Haute-Vienne http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=164 Des investigations ont été réalisées pendant trois années dans cinq habitats à Limnées tronquées situés dans le département de la Haute-Vienne afin de connaître les périodes de pontes et suivre la croissance des individus en fonction de leur génération annuelle. Dans les trois fossés où circule de l’eau tout au long de l’année, une seule généra-tion annuelle de G. truncatula a été notée avec dépôt des pontes de la fin juin jusqu’au début d’octobre. Dans les deux autres habitats soumis au dessèchement estival (août et septembre), deux générations ont été observées et les pontes ont eu lieu de la mi-avril à la fin juin et de novembre à décembre. Même s’il existe des variations d’effectif et de croissance dans le cas des habitats permanents, les risques parasitaires liés aux populations présentant une seule génération annuelle sont très limités en raison du faible nombre de ces colonies dans le nord de la Haute-Vienne (3 seulement sur un total de 1.731 détectés dans les prairies de ce secteur). Field investigations were carried out over a 3-year period in five habitats of Galba truncatula located in the department of Haute-Vienne to determine periods of egg-laying and to follow the growth of these snails in relation to their annual generation. In the three ditches with running water throughout the year, a single annual generation of G. truncatula was found and egg-masses were laid from the end of June up to the beginning of October. In the other two habitats subjected to summer drying (the sites were dried in August and September), two generations were noted and egg-deposits occurred from mid-April to the end of June and in November-December. Even if variations in the numbers of snails and their growth were found in these three permanent habitats, the parasitic risks caused by these populations showing a single annual generation were limited owing to the low number of these communities in northern Haute-Vienne (three only out of a total of 1,731 detected in these meadows of this zone). Thu, 04 Jan 2018 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=164 Relation sol-végétation sur le site gallo-romain des arènes de Tintignac (commune de Naves, Corrèze) http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=177 Le site des arènes de Tintignac (commune de Naves, Corrèze) montre un site archéologique remarquable où se sont succédées une occupation gauloise, puis gallo-romaine. L'analyse phytoécologique de la végétation actuelle montre une biodiversité élevée. La composition floristique est dominée par des espèces neutrocalcicoles, calciclines, neutrophiles, neutroclines, neutronitroclines et neutronitrophiles. Des analyses pédologiques montrent que cette végétation originale est corrélée avec des propriétés édaphiques particulières, à savoir des sols peu acides, riches en bases et en azote, que l'on ne retrouve pas dans une station témoin située à l'extérieur du site. The site of the Arènes de Tintignac (commune of Naves, Corrèze) shows a remarkable archeological site where followed one another a Gallic occupation then Gallo-Roman. The phytoecological analysis of the current vegetation shows high biodiversity. The floristic composition is dominated by neutrocalcicole, calcicline, neutrophile, neutrocline, neutronitrocline and neutronitrophile species. Pedological analyses show that this original vegetation is correlated with particular edaphic properties, i.e. not very acid soils, rich in bases and nitrogen, which are not found in a control station located outside the site. Thu, 04 Jan 2018 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=177 Rôle des haies et manteaux forestiers dans la préservation des espèces lianescentes : l’exemple de la vigne (vitis vinifera l.) http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=187 Face à différents périls, au sein de nombreux territoires, des vignes sont devenues sauvages. La présente publication met en évidence le rôle des haies dans la conservation du patrimoine génétique de l’espèce Vitis vinifera L. à l’occasion d’études phytosociologiques menées dans des structures bocagères du Centre-Ouest de la France Because of different risks, in many regions, vineyards return to wilderness. This phytosociological study highlights the role of hedges in genetic diversity conservation of Vitis vinifera in the Centre-Ouest region of France. Thu, 04 Jan 2018 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=187 L’herbier de Jean-Baptiste Fray-Fournier, une collection patrimoniale http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=201 Une collection botanique patrimoniale est actuellement inventoriée à l’Université de Limoges. Il s’agit d’un herbier réalisé par un officier de la « Grande armée » en France mais aussi tout au long de ses campagnes en Europe. Cette collection présente un intérêt historique mais aussi scientifique car la classification de celui-ci suit la méthode très ancienne de Linné et, par ailleurs, les espèces proviennent de nombreuses régions d’Europe. La valorisation de cet herbier passe par une saisie informatique dans la base de données du Muséum National d’Histoire Naturelle et par une numérisation des échantillons. Nowadays, a botanical collection of great interest is inventoried at Limoges University. This collection includes a herbarium made by a Napoleonan officer who collected plants in France but also in Europe all along Great army battlefields. Fray-Fournier herbarium represents great historic and scientific testimony as classification follows the old Linnaeus method. More over, plants specimens come from various European areas. Herbarium valorisation includes data entry in National History Museum database and scanning of herbarium plates. Thu, 04 Jan 2018 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=201 Aperçu sur la bryoflore du secteur de Vassivière (région du Limousin) : ses composantes géographiques http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=570 Thu, 04 Jan 2018 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=570 Bilan de l’état des populations de Cuivré des marais Lycaena dispar (Haworth, 1802) dans le réseau Natura 2000 en Limousin http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=546 Introduction Depuis la mise en place de la directive européenne 92/43/CEEE « Habitats-Faune-Flore » dite directive « Habitats », la recherche des espèces de Lépidoptères relevant de l’annexe II a été entreprise sur plusieurs sites en Limousin. Le Cuivré des marais, Lycaena dispar (Haworth, 1802), visé par cette directive sous le code UE 1060, a été identifié dans sept des trente-deux sites du réseau Natura 2000 en Limousin. Les observations disponibles étaient ponctuelles et dataient parfois de plusieurs années. Elles ne permettaient pas d’appréhender l’état de conservation des populations de cette espèce. Une étude a donc été confiée à la Société entomologique du Limousin par la D.I.R.E.N. Limousin (actuelle D.R.E.A.L.) dans le but de dresser un état des lieux des connaissances sur Lycaena dispar dans le réseau Natura 2000 régional, d’évaluer le statut de ses populations et l’état de conservation de ses habitats, et enfin de proposer des orientations de gestion propres à favoriser le maintien de l’espèce. Rappels succincts sur le Cuivré des marais Description Le Cuivré des marais, Lycaena dispar (Haworth, 1802), est un papillon de la famille des Lycaenidae qui compte 33 espèces en Limousin : 32 espèces signalées dans le Guide des rhopalocères du Limousin (DELMAS et al. 2001) auxquelles il convient d’ajouter Cacyreus marshalli (Butler, 1898) signalée récemment. Les adultes (imagos) présentent la base du revers des ailes postérieures bleutée ce qui permet de le distinguer de Tue, 28 Nov 2017 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=546 Des araignées en Limousin (1ère partie) http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=549 L’inventaire des araignées en Limousin a véritablement commencé à la fin des années 1980. La présente étude a pour objet d’indiquer les conditions dans lesquelles cet inventaire a débuté et de présenter les résultats de la recherche de ce qui pouvait exister dans la littérature attestant d’observations d’espèces d’araignées dans cette Région avant 1982. Toutes les espèces concernées par cette recherche, qui ont constitué ainsi les premières informations de la base de données arachnologiques du Limousin, sont présentées ici avec mention de la source bibliographique, en distinguant celles qui n’ont pas encore été revues à la date du 31/12/2010 de celles, plus nombreuses, qui ont fait l’objet d’observations récentes. Il est donné en conclusion quelques indications sur les collaborations ayant permis de rassembler les informations actuelles sur les araignées limousines ainsi que des éléments chiffrés sur l’état actuel de ces connaissances. Le catalogue commenté de toutes les espèces recensées en Limousin fera l’objet de la deuxième partie de cette présentation. This article presents part one of a two part work concerning the inventory of spiders in the French Limousin region, which we initiated in the late 1980s. In this first part, we describe the conditions which prevailed at the onset of this inventory work and we report on an exhaustive historical literature research of spider species sightings in the region before 1982. All the species involved in this research, which constituted the first data in the Limousin arachnological database, are presented here with a reference to the source publication, in two lists : one including those species which have not been cross-referenced by sightings as of December the 31st 2010 ; and a second list which includes those – in higher number - which have been confirmed by recent sightings. We conclude with information on the collaboration that has allowed this work on limousin spiders to be carried out, as well as with some figures on the current state of this knowledge. The unabridged annotated catalogue of all known species in Limousin will be the subject of part two, in a future specific publication.  Tue, 28 Nov 2017 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=549 Cressonnières naturelles du Limousin et risques de distomatose humaine à Fasciola hepatica http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=381 Cinquante-neuf cressonnières naturelles du Limousin ont été suivies sur une période de 15 années (de 1990 à 2004) pour détecter la contamination du cresson par les métacercaires de Fasciola hepatica et vérifier la présence d’infestations naturelles par ce Digène chez les deux espèces de limnées qui colonisent ces sites en juin-juillet. Le nombre de cressonnières contaminées par les métacercaires de F. hepatica fluctue au cours des années (de 15 en 1994 à 32 en 1999) et la charge en larves sur les plantes est assez faible : de 2,6 à 6,3 larves vivantes en moyenne par site. La même variabilité se retrouve au niveau de l’infestation naturelle de Galba truncatula par F. hepatica car l’effectif des mollusques parasités se distribue de 11 à 42 et la prévalence de l’infestation de 1,2 à 2,4 % en fonction des années. L’infestation naturelle d’Omphiscola glabra par F. hepatica n’a été observée qu’à partir de 1996 et la prévalence s’est accrue par la suite jusqu’en 2001 (à 1,8 %), date au-delà de laquelle on observe un plateau dans les valeurs. Chez G. truncatula, la charge moyenne en cercaires indépendantes (de 19,3 à 78,5 larves) ne présente pas de variation significative en fonction des années. Par contre, chez O. glabra, on constate un accroissement significatif de cette charge depuis 1996. La contamination de ces plantations par F. hepatica au cours de ces 15 années se révèle identique à celle que l’auteur a notée dans les mêmes sites entre 1970 et 1986. Les seuls changements importants sont l’apparition d’un autre Digène, Paramphis-tomum daubneyi, dans ces cressonnières et la possibilité pour O. glabra d’assurer le développement larvaire de F. hepatica. A total of 59 natural watercress beds in the Limousin region was surveyed over a 15-year period (from 1990 to 2004) to detect the contamination of watercress by the metacer-cariae of Fasciola hepatica and to find the presence of natural infections with this digenea in the two species of lymnaeids which are living in these water holes in June-July. The number of beds contaminated with F. hepatica metacercariae varied during years (from 15 in 1994 to 32 in 1999) and the metacercarial burden on plants was low enough : a mean of 2.6 to 6.3 per bed. The same variability was also noted for natural infections of Galba truncatula with F. hepatica, as the total number of infected snails ranged from 11 to 42 and the global prevalence of infections from 1.2 to 2.4 %. Natural infections of Omphiscola glabra with F. hepatica were only detected since 1996, with a subsequent increase of prevalence up to 2001 (at 1.8 %) and a plateau from 2002 to 2004. In G. truncatula, the mean burden of free cercariae (from 19.3 to 78.5 larvae) only showed insignificant variations in relation to years. By contrast, a significant increase of this burden in relations with years was found in O. glabra. The contamination of these beds over the past 15 years was similar to that recorded by the author in the same sites between 1970 and 1986. The only main changes were the appearance of another digenea, Paramphistomum daubneyi, in these beds and the possibility for O. glabra to naturally sustain the larval development of F. hepatica. Mon, 27 Nov 2017 00:00:00 +0100 http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=381