Annales Scientifiques du Limousin

Des araignées en Limousin (2e partie)
Spiders in the Limousin region (2nd part)

Marcel CRUVEILLIER

Publié en ligne le 14 mars 2018

DOI : 10.25965/asl.866

On a pu lire dans la première partie de ce document comment ce long travail d’inventaire a débuté et comment, peu à peu, grâce à la participation de naturalistes qui m’ont apporté leur concours, et qui sont cités plus loin,  nous sommes parvenus à un degré appréciable dans la connaissance de la présence et de la répartition des araignées en Limousin. Compte tenu du volume de données, les 551 espèces d’araignées répertoriées dans notre région à la date du 31/12/2011 feront l’objet d’une série de publications successives où elles seront présentées par famille et par ordre alphabétique. Cette seconde partie est consacrée aux familles de A à H.
Pour la majorité des espèces on pourra lire un commentaire de quelques lignes sur leurs mœurs et leur répartition connue dans les trois départements de notre Région ainsi que la mention des auteurs des citations les concernant, et, pour certaines, quelques indications seront ajoutées sur leur aspect, leur taille, leur phénologie ou, plus rarement, leurs relations avec l’homme.

The first part of the present document showed how this extensive inventory work has begun and how we reached, little by little, an appreciable degree of knowledge regarding the presence and distribution of spiders in Limousin - thanks to the contribution of the helpful naturalists whose names I quote hereafter. Due to the amount of data, the 551 spider species listed in our region as until December 31st 2011 needed to be addressed in several subsequent publications that would present them by family and alphabetically.
As a result, this second part covers families from A to H. For most species, a few lines comment about their habits and their known distribution in the three departments of our Region is available, and the authors of the quotes regarding each one are mentioned. In some cases, a few indications were added concerning their visual aspect, size and phenology or, less frequently, their interactions with humans.

Texte intégral

Cet article n'est disponible qu'en version PDF