Premier à tester le Master ACSYON en parallèle avec mes études à l’ENSIL (Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Limoges), la tâche s’annonçait rude.Venant de prépa PSI (Physique Sciences de l’ingénieur), j’avais quelques lacunes dans les cours les plus « matheux » comme Equations aux Dérivées Partielles (1ère année) et Dynamique non régulière (2ème année), mais en s’accrochant sérieusement, ce fut tout à fait surmontable. Les profs restent disponibles pour nous aider que ce soit en ligne sur internet ou en présentiel.Après être passé par là, vous ne pleurerez plus devant une équation un peu trop absconse comme vos autres collègues ingénieurs !La partie Optimisation est plus abordable, car plus concrète, mais réserve quelques surprises de taille en 2e année. Il ne suffit plus de dire : « Moi, j’en sais rien, c’est le programme qui fait ! ».Les cours m’ont aussi permis d’améliorer mon anglais « scientifique ».Le mot de la fin : une très bonne expérience qui fait sortir des sentiers battus. Cela m’a d’ailleurs donné envie de continuer en thèse d’Optimisation dans le domaine de la Mécanique.