L’internationalisation des formations au service de la visibilité et de l’attractivité de l’Université de Limoges



photo-internationaliser-les-formations-pour-plus-de-visibilite-et-dattractivite-unilim

Céline Meslier est Maîtresse de Conférences en Économie à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de l’Université de Limoges. Membre du LAPE (Laboratoire d’Analyse et de Prospective Économique), elle est depuis septembre chargée de mission pour l’internationalisation des formations de l’Université de Limoges.

Parlez-nous de votre mission.

Cette mission est interconnectée avec trois autres missions que sont l’internationalisation de la recherche, le développement des réseaux francophones et des réseaux anglophones. L’objectif de cette mission est de développer la dimension internationale des formations de niveau Licence, Master et Doctorat à l’Université de Limoges.

Qu’est-ce que l’internationalisation des formations ?

C’est initier et développer des parcours en anglais pour les étudiants internationaux et français, de développer la mobilité internationale en proposant par exemple aux composantes de rendre obligatoire la mobilité dans certains cursus pilotes. L’idée n’est pas de s’imposer, c’est une logique de partage de bonnes pratiques entre nous.

Quels sont les enjeux de l’internationalisation des formations ?

L’enjeu principal est d’améliorer l’attractivité de l’Université. De grands spécialistes internationaux viennent dispenser des cours à Limoges et nulle part ailleurs. Nous avons des pôles d’excellence qu’il faut mettre en valeur afin de nous démarquer des autres universités.

Comment allez-vous procéder ?

Des programmes pilotes sont déjà développés dans certaines composantes. L’objectif sera de faire l’état des lieux, de voir ce qui peut être développé et d’accompagner les équipes dans leurs démarches. Il faut également recenser les partenariats actifs et essayer de les soutenir. L’observatoire des partenariats internationaux nous permettra de le faire. C’est aussi développer le recrutement à l’international d’enseignants pour qu’ils apportent leur expertise, car l’internationalisation c’est aussi l’internationalisation des équipes pédagogiques. Il pourra également être proposé des formations linguistiques aux enseignants-chercheurs pour parfaire leurs compétences.

Quel est le lien avec le programme Erasmus+ ?

Le programme Erasmus+ est un programme qui porte sur la mobilité étudiante et enseignante. C’est une des composantes de l’internationalisation. Une formation internationale est une formation qui permet d’envoyer des étudiants à l’étranger grâce à nos partenaires. Au-delà d’Erasmus+, nous avons des partenaires aux États-Unis, en Amérique latine et en Asie, entre autres. Mais l’internationalisation des formations ce n’est pas que la mobilité.

Quelles sont les formations portées à l’international ?

Il en existe une vingtaine*. Par exemple le Master Droit pénal international et européen dispensé à Limoges, en lien notamment avec le Tribunal Pénal International de La Haye est un diplôme à dimension internationale.
Cette mission d’internationalisation des formations est là pour accompagner et aider les équipes qui ont déjà commencé à porter leurs formations à l’international, à développer leur projet. La Cellule d’Appui aux Projets (CAP) leur proposera un accompagnement pour répondre à des appels à projet internationaux (Masters conjoints par exemple). Nous souhaitons également aider les formations qui ont un potentiel. Ce travail se fera en collaboration avec les composantes intéressées. Le but est de porter l’existant et d’initier de nouvelles possibilités pour l’internationalisation des formations.

 

* Les formations à dimension internationale :


> En savoir plus sur la stratégie internationale de l’Université de Limoges

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (0)5 55 14 91 00
université ouverte 
source de réussites