L’Université de Limoges en danger



L’Université de Limoges en danger

L’Université de Limoges en danger :
La nouvelle Aquitaine revient sur les engagements financiers de la Région Limousin


Le 8 juillet, le Conseil d’Administration de l’Université de Limoges a validé la déclaration qui sera adressée à Alain Rousset, Président de la Région « Nouvelle Aquitaine ». Par cette déclaration que vous trouverez ci-dessous, nous dénonçons l’impact très négatif de la réforme territoriale pour notre université et pour son territoire et nous demandons au Président du Conseil Régional de reconsidérer sa position.

 

Déclaration concernant la politique Enseignement Supérieur et Recherche du Conseil Régional

Depuis 2000, l’Université de Limoges et le Conseil Régional du Limousin ont choisi de collaborer pour le développement du territoire, tant du point de vue de son développement économique que de son attractivité. En complément du Contrat de Plan Etat Région (CPER), un contrat d’objectifs et de moyens (COM) venait compléter les mesures de soutien à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation par la région Limousin. Le dernier COM a été signé par Gérard Vandenbroucke, alors Président du Conseil Régional du Limousin, en 2015 pour cinq ans et un montant total de 36M€, sur la base d’une stratégie concertée.

De façon unilatérale, le Conseil Régional de la Nouvelle Aquitaine a décidé de rompre ce contrat. La transition progressive évoquée initialement pour aller vers un fonctionnement harmonisé à terme n’est plus d’actualité.

Les conséquences sont immédiates : suppression de 40 emplois de jeunes chercheurs chaque année, arrêt des investissements sur les équipements scientifiques des laboratoires (960k€ par an), forte diminution des possibilités de mobilités internationales pour nos étudiants.
Cette décision, dans un contexte de contraintes financières exceptionnellement fortes imposées par l’Etat, met en péril la recherche à l’Université de Limoges et en conséquence son existence même.

Le Conseil d’Administration de l’Université de Limoges demande au Conseil Régional de la Nouvelle Aquitaine de reconsidérer sa position et de montrer que les effets de la fusion des anciennes régions se traduiront bien par une progression de tous les territoires et non par la régression de certains, ce qui aggraverait encore les déséquilibres territoriaux actuels.

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (0)5 55 14 91 00
université ouverte 
source de réussites